Pages

lundi 23 juin 2008

Ali légèrement modifié...

Voici une V2 du projet "Ali au pays des cochons". Les corrections sont en violet. N'hésitez pas à me dire si une tournure ou une expression vous gêne, c'est ainsi que je peux l'améliorer... Merci d'avance donc.

Ali au pays des cochons

Ali est un mouton,
Un mouton au pays des cochons,

Et ça le rend très malheureux…
Pourquoi ? Hé bien parce que :

Les moutons détestent les cochons.
Et les cochons détestent les moutons.

Ça a toujours été ainsi,
Et ça complique drôlement la vie,
En tout cas la vie d’Ali.

Il y avait Berengère,
La belle boulangère,
Qui prenait de grands airs.

Et puis Edouard,
Le gardien du square,
Qui faisait mine de ne pas le voir.

Et encore Zoé,
La petite d’à côté,
Qui semblait toujours se moquer.

Et c’était
Sans compter :

Didier le carrossier
Baptiste le fleuriste.
Théodore le matador,
Bernadette la gendarmette,
Ivanhoé le kiné,
Justin le musicien,
Charlotte la pilote,
Jérôme l’économe
Bastien le technicien
Et Hervé le jockey.

Mais le pire du pire était Martin
Qui justement était son voisin.

Du matin jusqu’au soir :
Ils se lançaient des regards

Qui disaient « tête de lard »,
Ou « vieux tricot ringard ».

Et du soir jusqu’au matin,
Il s’observaient en coin,

En pensant « Mais quel sale groin »,
Ou « Va te faire défrisoter le crin ».

Mais on ne peut pas s’épier
Et regarder ses pieds.

Alors un jour que Martin
En allant chercher son pain,

Zieutait d’un air mauvais,
Son voisin qui le suivait,

Les choses patacrakèrent,
Et il se retrouva
La tête en bas
Les quatre pattes en l’air.

La petite Zoé
Se mit à rigoler,

Le vieil Edouard,
Fit mine de ne rien voir,

Et c’est Ali son voisin
Qui lui tendit la main.

Il fut un instant,
Un peu étonné,
Mais aussi bien content
De pouvoir se relever.

Aussi,
À la boulangerie,
il ne fut pas très fier,
Quand il vit Berengère,

Refuser le dernier pain à Ali,
Pour le lui réserver, à lui…

Il dit que ce matin,
Il n’avait pas très faim,
Et qu’il y aurait peut-être moyen,
De partager en deux le pain.

Berengère la boulangère
Prit bien un drôle d’air,
Mais elle coupa les deux morceaux,
Puisque après tout, c’était son boulot.

Au moment de rentrer,
Ali pour le remercier,
Invita son voisin à venir boire le thé.

Ils ont alors
Parlé, parlé,
Parlé encore
Et encore parlé.

Et ils se sont rendu compte
Qu’avant d’être un cochon
Qu’avant d’être un mouton

Ils étaient tous deux les parents
D’enfants devenus grands.

Ils avaient tous deux connu la paix
Auprès d’une femme qu’ils aimaient.

Ils avaient tous deux consolé,
Des amis aujourd’hui éloignés.

Ils s’aperçurent aussi
Qu’ils adoraient rire,

Cueillir les champignons,
Et chanter des chansons.

Bon, pas les mêmes chansons…
Mais on s’en fiche un peu, non ?

Car c’est depuis, dit-on,
Qu’est née la célèbre expression :
Copains comme cochon
Et mouton.


C'est mieux, non ?

8 commentaires:

catibou a dit…

C'est vraiment très bien dit et très joli ! Je me demandais juste si l'énumération à partir de "sans compter" n'est pas un peu longue et même si c'est dôle et bien dit, si ça ne fait pas perdre un peu le fil de l'histoire. Tout dépend à quel âge vous sous adressez.

Hélène a dit…

Waouh j'adore !
Il y a des passages vraiment savoureux. En plus, une fois qu'on a commencé à lire le texte, on n'arrive plus à s'arrêter !

H. de Stras :-)

Lilie a dit…

Moi, je trouve ça plutôt bien l'énumération, ça donne un rythme intéressant. Et puis ça illustre bien la pression qu'exercent tous ses regards désapprobateurs sur le mouton, non ?

Lilie a dit…

Oups ! Ces regards, of course, sorry...

Alice a dit…

Merci beaucoup !

Catibou > Je comprends ce que tu veux dire mais en fait j'imaginais cette liste un peu en "dehors" de la lecture. Concrètement, je pensais les dispatcher dans la page, avec plein de cochons, en jouant aussi peut-être sur la typo. Ils ne couperaient donc pas le fil de l'histoire. (Je suis claire là ? Ou non ?)

Lilie > Vi. Exactement :-)

Hélène > H de Stra... comme H&J de Stras ? (C'est marrant d'ailleurs, ça fait un peu un mix entre Hélène de Sparte et Hélène de Troie ^^)

Gwendoulash a dit…

hello ! juste un petit coucou en passant ! oui l'énumération est importante surtout pour moi (haha)
à bientôt je file sur la plage :)

peintureva a dit…

j'aime beaucoup ton histoire

Alice a dit…

Merci beaucoup !

Et j'attends avec impatience de la voir prendre vie entre les mains de Gwendoulash...