Pages

mardi 26 février 2013

Hip hip hip !


Youpi, ça y est, la voici la voilà, avec toutes les autorisations requises pour sortir en public : Sibylle !! Plus d'un an que je me mords la langue pour ne pas trop en dire (même si forcément, y a eu des tas de fuite, je suis nulle en secret, c'est génétique), et me voici avec le droit de vous en parler... mieux, de vous la montrer !! Du coup je ne sais plus par où commencer... Mince... Tentons.

Le Trio

Sibylle c'est donc la petite blondinette à gauche, là, avec une queue de cheval, près de Charles, sont cousin génial, et de Jenny sa meilleure amie et presque jumelle, à quelques détails près. Voici pour la famille choisie. Pour celle d'office, elle a eu moins de chance : papa chef d'orchestre, maman premier violon, six grandes sœurs musiciennes et un petit frère de six mois doué d'une voix de baryton exceptionnelle... Tout ce petit monde passe nécessairement par le Collège des Arts, une sorte de classe CHAM un peu glamourisée, mais à peine. Sibylle obtempère de mauvaise grâce en choisissant de jouer du triangle et s'arrange pour en faire le minimum... Jusqu'au jour où débarque dans la classe :

Math !

Juste de quoi chambouler sa vision de la musique, et de de l’amitié. Voilà. Je n'en dis pas plus pour l'instant. Juste que cette petite Sibylle s'inspire d'un bout de ma fille, qu'elle est suivie de près par mon fils (qui a posé son véto pour le sous-titre "Une rentrée Rock'n'love" dommage moi j'aimais bien ^^) , et que du coup on a l'impression qu'elle fait partie de la famille maintenant. C'est elle aussi qui m'a botté les fesses pour que je me mette au violoncelle. Parce que bon, ça va bien de faire bosser ses bébés de papier, mais à un moment faut savoir aussi se mouiller ! Bref, un petit bout de moi, de eux, de nous, que je vous présente aujourd'hui avec émotion en espérant de tout cœur qu'il vous plaira. 

Voilà, voilà... Ha mais non, j'oubliais le principal ! C'est la trèèèèès belle maison d’édition du Père Castor qui me fait l'honneur de l’héberger et qui l'a confiée à la toute jeune et très douée Kim Consigny. Bravo et merci pour ces crayonnés débordant de vie ! Et donc, hip hip hip, youpi :-D

14 commentaires:

Nanou a dit…

Bravo de chez bravo alors !!

Ingrid a dit…

Youhouuu super !!

Alice a dit…

Merci les filles !!

Youhou :-D

Sardine a dit…

Mmm... ça met en appétit tout ça !

Alice a dit…

Ha non, tu ne me manges pas ma Sibylle !

Rebz a dit…

youhou !!!! bravoooooooo !!!!!!!!

Vivyane Veka a dit…

Bravo!!!

Charlie a dit…

J'ai hâte de lire tout ça !!! Bravo !!!

valy a dit…

Bravo!

do a dit…

oh yeah! you do rock!

Bénédicte a dit…

La classe ! Bravo :)

Kim a dit…

Bonjour Alice,
je suis ravie que les dessins te plaisent !
Je me fais une joie d'illustrer cette histoire (qui est très chouette et que j'aurais sans doute adoré lire, quand j'avais l'âge de lire ces petits romans!)

Pour la drôle d'anecdote, mon troisième prénom est... Sibylle.
Merci pour cette belle histoire, je m'en retourne mettre en couleurs tout ça !

Alice a dit…

Ha oui, c'est amusant ! C'est quand même pas commun (moi c'est Marcelle, pas sure que Père castor aurait validé ^^ )

Hâte de voir la mise en couleur (surtout Math avec sa mèche !)

Alice a dit…

Et pendant qu'on est dans les confidences, j'avoue : j’étais éperdument amoureuse d'un Mathias quand j'avais 10 ans. Un Mathias qui n'en a jamais rien su et qui m'a brisé le cœur en emballant ma voisine de l’époque, une idiote à grosse poitrine*. Pourtant j'en avais fait des vœux : étoiles filantes, trèfles à 4 feuilles, tout y passait. Arnaque.

(*j’espère qu'elle ne se reconnaîtra pas... la magie d'internet, tout ça...)