Pages

vendredi 8 février 2013

ABC d'un Wonderjob : 26 conseils (by Charlotte) pour devenir illustrateur jeunesse...

On rouvre le moteur avec Charlotte Sjöstrand... Bonne patouille !

Type devant un caoutchouc

G - Comme Gomme. 

Blanche, moi, je peux pas sinon. Et tout plein à travers toute la maison pour être sur qu'elle ne manquera pas au moment crucial.
Et réserve à la gomme. On en a besoin pour faire un détail au milieu de grands aplats de couleurs transparentes, telles qu'encres, aquarelle, et dans une moindre mesure, gouache. On sait ou pas, que les éditeurs boudent les dessins qui présente des taches, auréoles manques, dans les a-plats de couleurs transparentes. Ces dessins comme on sait ou pas passent très très mal à l'impression (comme parait-il le jaune citron et le bleu turquoise, entre parenthèses) c'est pourquoi l'illustration a une telle quantité de dessins en à-plats. Donc, pour éviter de faire des taches, on a la réserve à la gomme. Là je raconte pour ceux qui ne savent pas. On tend son papier avec du scotch de bureau ou autre, sur sa table (voir lettre T) on utilise un pinceau de pas trop mauvaise qualité mais pas non plus son meilleur poil de martre, qu'on a enduit de savon. Avec ce pinceau, on,recouvre de réserve à la gomme les zones de détail. La réserve à la gomme est blanche, ne prennez pasla bleue, elle teinte le papier. Avant de l'appliquer vous avez retourné et -non agité violemment- le flacon, trois ou quatre fois. Ce n'est pas explosif, c'est juste qu'on essaie d'éviter les petites bulles. La règle veut qu'on utilise un pinceau. Mais moi, j'utilise un vieux manche de stylo un peu large, que j'a taillé en biseau et fendu, comme un kalâm. Je connais une dame qui utilise une plume. L'avantage, c'est qu'on ne passe pas son temps à savonner son pinceau. L'inconvénient? Aucun.
On fait sécher, mais surtout pas au soleil. Surtout pas.
Par contre le sèche cheveux, ça va et on gagne du temps.
Ensuite, on utilise un gros spalter, on applique sa, ses couleurs de fond.
Et dernier détail, on fait sécher très soigneusement. Sèche cheveux, etc mais toujours pas  de soleil. Ce dernier séchage est très important. Descotcher un coin de papier et regarder au dos, même, passer un coup de sèche cheveux au dos jusqu'à totale disparition de l'humidité qui se concentre souvent sous la gomme justement.
Enfin, gommer la gomme avec une gomme blanche ou le doigt. Vous pouvez maintenant vous concentrer sur les détails.
Ps....au sujet des taches...Quentin Blake en fait partout. Et bizarrement ça passe bien à l'impression. Je me perds en conjectures.

4 commentaires:

Elisa a dit…

pour le bleu turquoise et le jaune citron, c'est pas "il parait", c'est sur ! ;-)
Ces couleurs on peut les avoir à l'écran quand l'image est en RVB. Les couleurs en RVB sont très lumineuses car se sont les couleurs écran, et que l'écran est lumineux! ce sont les couleurs primaires en synthèse additive :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rouge_vert_bleu
Mais pour imprimer il faut passer son image en mode CMJN, cyan magenta jaune noir, et là on retrouve les primaires telles qu'on les a apprises en arts plastiques au collège. C'est la synthèse additive. Mais les couleurs CMJN ne peuvent pas être aussi lumineuses car se sont juste des encres.
Faites un petit test dans un logiciel de retouche photo, changez le mode colorimétrique de votre image passez une image aux tons bien flashy de RVB à CMJN et pouf ! ça devient tout terne.
Donc voilà, tout ça pour dire que les couleurs fluos, et par extension un bleu turquoise et un jaune citron, ça ne pourra pas sortir à l'impression en CMJN.
Il existe une solution, mais très couteuse, c'est d'ajouter un pantone (une encre). une couleur qui ne sera pas faite du mélange des primaires, mais un ton qu'on aura choisi sur un nuancier (là on peut mettre du fluo, du doré, du argenté, et tous les tons que le mélange des primaire CMJN ne permet pas). voilà voilà !

Gwendoulash a dit…

impressionnant toutes ces infos. Merci !
je le savais déjà mais pas si précisément

Mélie a dit…

Ba alors là, j'ai fait une sacrée découverte...! :O
J'ai honte de l'avouer mais... Je ne connaissais pas DU TOUT la gomme de réserve...! Et moi qui travaille au crayon aquarellable (et donc, avec une base d'aquarelle), ça me serait bien utile !
Alors MERCI pour ce précieux conseil (oulala, qu'il est précieux !)

Alice a dit…

Merci pour ces précieuses précisions Elisa !! (et tu ne voudrais pas faire un bout d'alphabet a l'occasion ^_^ ?)

Super Melie, que ça te serve !

Et Gwen, je suis sure que tu aurais aussi quelques précieux trucs a partager... Hmmmm ?