Pages

mardi 19 février 2013

ABC d'un Wonderjob : 26 conseils (très personnels) pour devenir auteur jeunesse...


Bout de gravure de Grandville (à enchaîner sans fourcher)

Y-    Yacht

Vous oubliez. Je gagne en général 3% du prix de mes livres, comme l'illustrateur, ce qui fait donc, sur un bouquin à 10 euros, 30 centimes chacun. Mais je ne me plains pas, hein, enfin pas trop : on bosse sur un objet précieux, qui demande des tas d'intervenants, et qui reste toujours trop cher à l'arrivée. Et puis il y a les rencontres qui, grâce au tarif Charte,  permettent à nombre d'entre-nous de mettre des épinards sur leurs rêves de beurre. Tout compris, j'ai grosso modo aujourd'hui retrouvé mon salaire de prof. Sans être certaine, évidemment, de le reconduire l’année prochaine... Mais tant pis. D'ici-là j'organise MON temps et je regarde grandir MES enfants. Un petit truc : dans les moments de doutes (enfin, d'attente de paiements ^^) je ressors ce bon vieux Jean :
Le Loup et le Chien
Un loup n'avait que les os et la peau,
Tant les chiens faisaient bonne garde.
Ce loup rencontre un dogue aussi puissant que beau,
Gras, poli , qui s'était fourvoyé par mégarde.
L'attaquer, le mettre en quartiers ,
Sire loup l'eût fait volontiers;
Mais il fallait livrer bataille,
Et le mâtin était de taille
A se défendre hardiment.
Le loup donc, l'aborde humblement,
Entre en propos, et lui fait compliment
Sur son embonpoint, qu'il admire.
«Il ne tiendra qu'à vous, beau sire,
D'être aussi gras que moi, lui répartit le chien.
Quittez les bois, vous ferez bien:
Vos pareils y sont misérables,
Cancres, hères, et pauvres diables,
Dont la condition est de mourir de faim.
Car quoi? rien d'assuré; point de franche lippée ;
Tout à la pointe de l'épée.
Suivez moi, vous aurez un bien meilleur destin.»
Le loup reprit: «Que me faudra-t-il faire?
-Presque rien, dit le chien: donner la chasse aux gens
Portants bâtons et mendiants;
Flatter ceux du logis, à son maître complaire:
Moyennant quoi votre salaire
Sera force reliefs de toutes les façons:
Os de poulets, os de pigeons,
Sans parler de mainte caresse.»
Le loup déjà se forge une félicité
Qui le fait pleurer de tendresse
Chemin faisant, il vit le cou du chien pelé.
"Qu'est-ce là? lui dit-il. - Rien. - Quoi? rien? -Peu de chose.
Mais encor? - Le collier dont je suis attaché
De ce que vous voyez est peut-être la cause.
- Attaché? dit le loup: vous ne courez donc pas
Où vous voulez? - Pas toujours; mais qu'importe? -
Il importe si bien, que de tous vos repas
Je ne veux en aucune sorte,
Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor."
Cela dit, maître loup s'enfuit, et court encor.

Et d'ailleurs, vous en connaissez beaucoup des chiens en yacht, vous ?


Et puis le pédalo c'est sympa aussi. 

Mais si.

6 commentaires:

Sardine a dit…

Bien d'accord avec toi : tout est question de choix de vie :-)

Clémentine Beauvais a dit…

je dis oui! enfin, en Y: YES!

Yes we can... et Yes c'est souvent Youpi... mais Yes c'est pas Yper fastoche et on Y laisse des plumes si on croit qu'on va gagner plein de Yens!

bYsous

ps t'as oublié le A dans le titre de ce blog, chère lice.

Annie Bacon a dit…

Pour le plaisir de comparer...

Ici (au Québec), on a droit à 5% de droits d'auteurs pour les albums, mais par contre, le prix des animations scolaires est plutôt de 350$ brut.

On gagne par-ci, on perd par-là!
Chose certaine, vu la grosseur de notre marché, pour atteindre le salaire d'un prof avec l'écriture jeunesse, ici, il faut un sacré succès!

D'un côté de l'atlantique comme de l'autre, on est tout aussi contents de notre choix de "vie de loup"!

Séverine Vidal a dit…

Pareil, même salaire qu'avant, avec à peu près la moitié en avance et droits, la moitié en interventions.
Donc on peut en vivre, contrairement à ce qu'on entend souvent ! C'est une bonne idée de dire clairement les choses, Alice ! Et c'est en te voyant faire que j'ai pensé que c'était donc possible, merci!

Alice a dit…

Merci pour vos commentaires !!

Cela dépend aussi du salaire du prof ! Et je crois qu'en France on est plutôt mal lotis (enfin, mieux qu'en Italie, mais nettement moins bien qu'ici en Irlande, ou en Allemagne)

Severine, ça me fait drôlement plaisir ça :-) Je m'octroie psychologiquement une partie de ton succès alors. Même une poussière. Youpi !

En tout cas, je n'ai jamais compris ces secrets de salaire (même chez les profs, alors qu'on a une grille hyyyper précise)... Je me fiche de savoir si je gagne plus ou moins que mon voisin, mais quand il s'agit de négocier, ben on est tous gagnants il me semble.

Alice a dit…

Ha oui, le A, je viens de comprendre ! Merci Clementine :-)