Pages

lundi 28 janvier 2013

ABC d'un Wonderjob : 26 conseils (très personnels) pour devenir auteur jeunesse...



M-    Mitraillez !

Là, je sens que je vais me faire plein d’ennemis chez les éditeurs, mais tant pis. Quand vous avez votre projet ficelé, envoyez-le PARTOUT. Le concept de ligne éditorial est un truc assez flou et qui dépend entièrement de la personne qui aura votre projet entre les mains… Tout marche au coup de cœur, et c’est tant mieux ! Après, il y a évidemment quelques limites : vous ne publierez jamais les aventures de Chouchou le Lapinou trop chou au Rouergue. Mais ne vous en inquiétez pas, ça leur prendra un quart de seconde pour écarter votre projet... et certains « oui » sont parfois de vraies surprises. Au fur et à mesure des projets, des affinités se créent avec tel ou tel éditeur, et l'on cible de plus en plus, mais au début on ne peut pas savoir avec qui ça accrochera. Wouala.

Belle semaine à tous !
 

9 commentaires:

Charlie a dit…

Bien reçu, j'arme donc ma mitraillette et me prépare pour la grande attaque dans quelques mois !!!

Charlie a dit…

Je ne pensais pas que la littérature jeunesse me ferait ainsi renier mes convictions antimilitaristes aussi facilement, tiens...

claire garralon, le blog a dit…

ouais ! je dis tout pareil mais surtout faites attention quand même : envoyer un documentaire sur les grenouilles australes de 200 pages à une maisonnette (petite maison) qui fait de l'album jeunesse, ça peut agacer !... Vous me direz, c'est pas très grave mais c'est pas utile...

Alice a dit…

Charlotte > En effet ^^

Claire > Certes, il y a des limites, j'ai une copine qui bosse dans de l’édition médicale et qui me dit recevoir régulièrement des manuscrits de livres de cuisine. C'est en effet un peu débile. Apres, ce n'est pas gênant si c'est que par mail, ça se dégage d'un clic. Ça l'est plus par courrier papier : ça coûte cher, c'est du gâchis, et il faut mieux garder les arbres pour imprimer des livres...

(Les grenouilles australes, franchement, c’était un beau sujet. Je suis très déçue qu'il n'ait pas été édité en cartonné avec de belles illus en petits papiers ;-)

Ingrid a dit…

Pourtant, "Chouchou le Lapinou trop chou" au Rouergue, ça serait sympa :))

claire garralon, le blog a dit…

hihi, c'est pas faux !

Alice a dit…

Ingrid > Ça donnerait presque envie de tenter... ^_^

Des bises les filles !

Anne-Gaëlle Balpe a dit…

ouaip, parfaitement d'accord avec cette technique de mitraillage (enfin il y a des limites ceci dit, je pense qu'un ou deux projets par mois par éditeur est raisonnable... j'en connais tout de même que le matraquage agace)

Alice a dit…


Oui tu as 100% raison AG. C'est une critique que l'on m'a plusieurs fois faite au début. Maintenant j’écris beaucoup moins, donc le problème ne se pose plus.