Pages

mercredi 3 septembre 2008

C... comme Charles.

Mais pourquoi y a-t-il un -s à Charles ? Ce matin encore, devant votre café, vous vous le demandiez... Hé bien, le français médiéval a longtemps gardé un reste des déclinaisons latines. Pour les mots masculins il s'agissait de mettre un -s au cas sujet au singulier et aux autres cas au pluriel. Bien entendu, il était prononcé... On avait donc :

Charlesss mange la souris.
(Les) Charle mangent les souris.
La souris mange Charle.
Les souris mangent (des) Charlesss.

Les prénoms étant surtout utilisés au cas sujet (notamment pour appeler : "Charlesss, finis ta souris !"), on a gardé la forme avec un s au singulier. Mais les autres mots étant au contraire moins utilisés en sujet, le -s est devenu en français moderne la marque du pluriel…

9 commentaires:

baphea a dit…

Rien compris :(
Je suis nul en grammaire

Gwendoulash a dit…

c'est pourtant clair voilà des souris en proie a une bonne indigestion ! :)

cserháti hajnalka a dit…

Imagine Alice ce seméstre je vais apprendre des choses intéressantes et pareilles ce qu tu écris! :)
Alice; notre Bernard Pivot...)

Alice a dit…

Baphéa > Désolée, je ne suis pas très douée non plus pour enseigner la grammaire (c'est d'ailleurs aussi pour cette raison que je préfère laaargement le lycée !). J'ai remplacé "forme accusative", que j'avais laissé malencontreusement passer.

Gwen > Je te mail dans la journée.

Ojni > Appelez-moi Nanard ;-)

Hélène de Stras a dit…

MUHAHAHAHA !!! Ces vieux souvenirs d'ancien français me font mourir de rire ! C'est vraiment des trucs d'initiés non ?
J'adôôôre ton idée d'abécédaire - tu pioches tes mots chez Bob l'historique ou tu sais tout ça par coeur ? si la deuxième option s'avère exacte, là je vais vraiment t'appeler Nanard !!

Alice a dit…

Heu, laaa, j'y crois pas ... Comment elle fait la modeste tout ça pour pas qu'on l'appelle Nanard !

Sinon, perso, l'ancien français m'a toujours fait mourir de rire (sauf la perspective de passer Merlin à l'oral, faut l'avouer...)

J'ai perdu mon carnet d'adresse, so, ce serait chouette que tu m'écrives pour que je te demande des nouvelles ^^

Lilie a dit…

Super cet article, d'utilité public même, je m'explique. Petite anecdote :
En sixième l'année dernière, j'avais un loustic (haut comme trois pommes, chiant comme une invasion de sauterelles) qui s'appelait Charles et qui, en plein milieu d'un de mes commentaires passionnants sur un tableau au musée des beaux-arts de Vire me dit :
"M'dame, vous savez pourquoi y a un S à Charles ?"
Moi le regard bovin : "Euh, non. Mais c'est pas tellement le propos..."
"Bah parce qu'on est 2, M'dame, Charles De Gaulle et moi"
Les copains se marrent (moi aussi j'avoue) et là dessus on retourne à nos natures mortes.
Mais ce midi je vois ton article et qui c'est qui était assis à l'ordinateur à 2m de moi : Charles ! Je lui ai imprimé ton article avec un air de suffisance assumée, ça l'a bien fait marrer !
Voilà comme quoi tu vois il y a bien des gens qui se demandent le matin devant leur café pourquoi il y a un S à Charles... en tous les cas il y avait moi !

carine b. a dit…

Et avec Jules ça marche aussi...eh oui moi aussi j'ai déjà eu droit à cette question!

Haquet charles a dit…

Enfin un article sur moi .