Pages

jeudi 27 février 2014

10 conseils d'un Wonder-éditeur




10 conseils de bon sens que je viens de trouver sur le site des Topipottori (très très belle maison d'édition italienne)  et que j'ai comme une envie subite de vous traduire. Alors zou :

1. Une maison d'édition est une entreprise. Présentez-vous avec professionnalisme et évitez les familiarités.

2. Envoyez des pièces jointes LÉGÈRES : pas plus d'1 méga. Si vous n'y arrivez pas, c'est que quelque chose ne va pas dans votre projet. Faites-vous aider pour résoudre ce problème qui est le vôtre, pas celui de l'éditeur.

3. N'envoyez jamais vos projets avec des programmes tels que Wetransfer. L'éditeur n'est pas toujours devant sa boîte mails et il a quantité de choses à faire (dont des dizaines et des dizaines de messages par jour, en plus du vôtre). C'est déjà beaucoup s'il vous répond (quand la session Wetransfer, justement, n'est plus valide...).
4. On imagine, et on comprend, que vous envoyiez un même projet à plusieurs maisons d'éditions. Mais, ce n'est pas pour autant une bonne idée que de le rappeler lourdement en mettant des dizaines d'adresses en copie. Armez-vous de patience et envoyez les messages un par un aux maisons qui vous intéressent, de préférence en appelant chacune par son nom dans le corps du message.
5. Pour les illustrateurs : chaque maison d'édition a son propre catalogue. Étudiez-le en long et en large. La plupart du temps, les illustrations qui nous arrivent n'ont rien à voir avec le "style" et le programme de la maison. De même dans le message d'accompagnement, il est pénible de voir que l'expéditeur ne connaît rien des livres de l'éditeur. Mais si vous ne vous intéressez pas à lui, pourquoi devrait-il, lui, s'intéresser à vous ? Cette réflexion vous évitera de prendre trop mal les réponses négatives.

6. Pour les auteurs : idem.

7. Pour les parents : il arrive parfois de lire des mails de personnes qui, en devenant maman ou papa, deviennent aussi subitement écrivain. Ça ne marche pas comme ça. Écrire est un métier, pas un passe-temps. Et ça ne s'improvise pas. Et si vous avez la chance d'avoir du talent, vous devrez de toute façon l'affûter à l'expérience, la patience et au travail.

8. "J'envoie un texte que j'ai écrit et que mon fils de 8 ans a illustré à votre petite maison d'édition". Le fait que ce soit une petite maison ne signifie pas qu'elle publie des histoires écrites par des petits, ou des choses plus faciles. Au contraire, elle sera plus attentive et sélective dans ses choix.

9. "J'ai un projet qui vous convient parfaitement. Ça vous intéresse ? Je peux vous l'envoyer ?" Quitte à s'asseoir à son bureau, à allumer l'ordinateur, à écrire un mail : pourquoi ne pas attacher directement la pièce jointe ? Répondre à un mail prend du temps et de l'énergie, surtout quand on en reçoit des dizaines et des dizaines par jour. Et deux points à méditer : a) comment l'éditeur peut savoir si un projet peut l'intéresser alors qu'il n'en a rien vu ? b) que votre projet convienne ou non, ce n'est pas à vous de le juger, mais à la personne à qui vous vous adressez. Trois erreurs d'un coup qui ne prédisposeront pas positivement votre interlocuteur.

10. Pour ceux qui DÉCIDENT d'envoyer leurs projets par la Poste, il ne vous sera PAS restitué, à moins que le site de la maison d'édition ne vous assure expressément le contraire. Réfléchissez donc bien avant de faire votre envoi, pour ne pas le regretter ensuite (et surtout le redemander).

 Voili-voilou. Il y a 2 ou 3 minuscules détails que je nuancerais. Mais c'est une belle occasion d'avoir un avis autre, un avis d'éditeur, un avis d'excellent éditeur, alors je me tais :-x

Belle journée !

6 commentaires:

Véronique Cauchy a dit…

Merci, Alice, d'avoir pris le temps de traduire ces conseils pour nous les faire partager.

Alice a dit…

Merci àtoi pour le petit mot :-)

AnNeSo a dit…

Super, merci, je découvre le blog, l'article et l'artiste car..."Paul" m'a donné l'envie de venir ici. Quel beau livre, Paul. Pas joli, non, beau. De la douceur de la poésie... Oh... il me parle Paul... Et j'ose espérer qu'il chuchotera encore deux ou trois couleurs à mes petits cp à la rentrée. Bien à vous ;)

Alice a dit…

Ravie que Paul vous ait emmenée jusqu'ici, il a sans doute très hâte d'être présenté à vos petits élèves :-) Bienvenue !

Charlie a dit…

MERCI Alice pour ce petit article précis qui met de l'ordre dans mes idées. Un peu fatiguée ici alors dur dur de se motiver pour les envois... La valse des " non " me fait tourner depuis plus de 6 mois et je crois que j'ai un peu le tournis !

Claire a dit…

Merci Alice! Ca fait réfléchir !