Pages

vendredi 24 juin 2011

One (potter)more step !



On croyait que Dame Rowling snobait le numérique... Et puis, finalement, il y a quelques semaines, elle annonçait que si si, Harry Potter sortirait sur tablette. Tout le monde se félicitait alors de la voir revenir à la sagesse : il y a tant d'argent en jeu, ce serait dommage de ne pas en ramasser au moins un peu... Et puis, aujourd'hui, nouveau rebondissement. Oui il y aura une version numérique, mais pas que, et c'est elle qui commande, et c'est elle qui empoche... Pas d'éditeur, pas de diffuseur, pas de libraire. Et bizarrement, plus personne n'est d'accord !

C'est un avis tout à fait perso, et qui vaut ce qui vaut, mais moi, là, je suis soufflée... soufflée par ce grand vent de nouveauté, par cette énorme vague qui s'approche, qui est déjà là, à nos pieds, à nos doigts. Certes, c'est toute une chaîne qui est en train de se défaire, et il va falloir repenser certains métiers, mais c'est pour se refaire autre un peu à côté ! Je suis convaincue que nous vivons une révolution de l'ampleur de celle que connut le siècle de Gutenberg... Alors oui, un ebook c'est moins beau qu'un livre imprimé... Et ils ont dû être nombreux aussi à regretter le manuscrit sur vélin enluminé. Mais en potentiel de diffusion ? Les idées, les connaissances, les infos, les avis, les fou-rires, tout ça en quelques clics ! N'est-ce pas enthousiasmant ? Désolée, mais pour ma part, je n'arrive pas à regretter hier, je suis bien trop impatiente de découvrir demain... Ou même juste cette après-midi, quand je ferai découvrir Pottermore à mon fils :-) Enjoy aujourd'hui, et à très vite !

8 commentaires:

Ced4x a dit…

Je suis d'accord avec toi, il en faut pas bouder les nouvelles technologies... j'espère seulement que le livre ne disparaitra pas complètement, car avec la dématérialisation du média, on perd cette sensation d'importance de l'objet (qui du coup nous fait le respecter un peu plus?), je trouve ; de son poids au sens propre, du toucher des pages... je trouve que ça joue aussi ces sensations quand on a plaisir à lire, mais bon je vais peut-etre trop loin! lol

Do a dit…

tout à fait d'accord, et en éducation c'est pareil, c'est incroyable les portes que ça ouvre! Je ne crois pas pour autant que cela signe la fin du livre... Il y a bien encore des gens qui calligraphient sur du velin;-)). C'est simplement que les nouvelles technologies permettent de faire autrement, autre chose.
Bon, mais pour Pottermore, il va falloir attendre un peu encore apparemment!
d.

Alice a dit…

Merci de vos messages ! Je me sens un peu seule, des fois, avec mes envies d'avenir... Mais il paraît que c'est mon côté verseau ;-)

Alice a dit…

Merci POUR vos messages... Je coz déjà comme les djeuns. Grave.

Do a dit…

t'es sure que c'est pas la Guiness? ;-)

Mimi Rondelle a dit…

Tout d'accord, mais quand même, le art book de Rebecca Dautremer sur eBook, ben, euh, je suis pas sûre... Pour un livre sans illustrations, le eBook, c'est l'avenir... Pour la littérature jeunesse, je tique un peu plus... Mais pourquoi pas, on verra...

Charlie a dit…

Ben moi, je ne suis pas plus emballée que ça : je veux que ma Poupette feuillette longtemps les livres de sa marraine entre ses si mignonnes mains et voir ses petits doigts si délicats tourner les pages et pas juste son index faire défiler la molette d'une souris d’ordinateur...

Comment ça, je n'aime pas le progrès ?!!

Ta copine lettreuse classiques, qui, pour sa part, se lamente encore de l'abandon du parchemin et du manuscrit...

Alice a dit…

Do > La Guinness c'est un truc de jeune aussi, un peu, un tout petit peu, non ?

Mimi Rondelle > Nul doute quil soit très bien, mais pas vu ledit Artbook... Mais sur la Café Salé on trouve des trucs géniaux, et vraiment in progress... http://forum.cfsl.net

Charlotte > Fais gaffe, ça va te coûter cher en timbres toutes ces belles plaques de marbre qu'elle m'enverra quand elle saura écrire ^_^