Pages

mercredi 11 février 2009

Rhalala... j'y arrive pas :-(

Pfff... c'est pénible à la fin ! ça fait plusieurs jours que j'essaye d'écrire cette histoire, rien à faire : ça ne marche pas. Pourtant, je crois que l'idée de base est bonne, mais il manque une colonne vertébrale à l'ensemble pour que ça tienne debout... Bref, si vous avez un avis, un conseil, une solution miracle, je suis preneuse ! Juste une précision : si si, ça doit devenir une histoire pour marmot. J'écris pas pour les vieux moi, non mais.

Le cœur en balançoire

Une fois tout en arrière,
Une fois tout en avant,

Une fois c'est oui,
Une fois c'est non,
Une fois c'est oui,
Une fois c'est non,

Le cœur en balançoire,
On ne sait pas vraiment.

Une fois tout en arrière,
Une fois tout en avant,

Tous les matins,
Ça recommence :

On aimerait bien…
C’est pas certain…
On verra ça demain,
Demain paraît si loin.

Le cœur en balançoire,
On ne sait pas vraiment.

Des choix, des choix,
Des choix, des choix…
Mais si on ne sais pas,
On fait comment ?

On fait comme-ci, on fait comme ça ?
Ou est-ce qu’on fait n’importe quoi ?

Le cœur en balançoire,
On ne sait pas vraiment.

Une fois tout en arrière,
Une fois tout en avant,

Mais c’est qu’entre les deux,
Pendant tout le milieu

Le coeur qui se soulève,
Les vertiges dans la tête,

A-t-on envie de rire ?
De vomir ? De partir ?
Ou bien juste de grandir ?

Le cœur en balançoire,
On ne sait pas vraiment.

Une fois tout en arrière,
Une fois tout en avant,

Une fois en noir,
Une fois en blanc,

Mais tous ces gris,
Sont-ils jolis ?

Le cœur en balançoire,
Ce n'est pas de savoir vraiment...

Car mon enfant,
Mon petit roi,
Balance,
Pense,
Élance-toi,

Reviens, repars,
Avance, retente.

Vis ta vie en balançoire,
C’est une chance d’avoir le choix.

12 commentaires:

Lise Daulin a dit…

Ça ne va pas t'aider, mais moi j'aime beaucoup comme cela...Qu'est-ce qui te gêne vraiment ?

Geisha Line a dit…

Moi aussi, j'aime beaucoup. Ce texte mériterait d'être accompagné d'une jolie musique : on dirait une chanson !

Anna ziliz a dit…

je dirai ceci à la fin ..


Le cœur en balançoire,
ce n'est pas de savoir vraiment.

Car mon enfant,
Mon petit roi,
Balance,
Pense,
Élance-toi,

Reviens ou avance

La vie en balançoire,
C’est surtout d’avoir le choix !



mais je dis comme ça m'est venue alors;...je sais si c'est correct.

amatadézékiel a dit…

c'est le jour de son anniv, le petit garçon est partagé entre grande joie et inquiétude. il part en ballade avec son père, lui aussi se pose des questions c'est difficile de grandir de se lâcher la main et de se laisser.. aller et revenir.

voilà j'dis ça facile mais pour moi demain c'est dure et génial à la fois.... mon grand thaddée a 6 ans!!! bon anniversaire à tous...

Alice a dit…

Hop, un merci collectif d'abord ^^

Lise > Ce qui me dérange c'est le manque de progression narrative : les paragraphes sont interchangeables.

Geisha > Mais il faudrait une chanson narrative du coup ;-)

Amatadadézékiel > J'avais pensé à l'origine ancrer l'histoire comme tu le proposes (perso je pensais à un dilemme du genre "partir en vacances avec mamie ?") mais je trouve que du coup ça réduit beaucoup trop la problématique. (Scuzez, j'cause comme une prof storrible ^^)

Et bon anniv au petiot ! 6 ans, c'est la classe :-)

Anna Ziliz > ça ne répond que partiellement à mon problème, mais j'aime beaucoup ta proposition !! Je l'adopte si tu veux bien ?

Alice a dit…

Anna > Sur la fin en fait, je ne suis pas sure qu'on s'était bien comprises... J'ai changé pour être plus claire, mais bon :-/

la planteuse de graines des chants a dit…

à mon humblissime avis, le problème de cette histoire, c'est que c'est une chanson qui s'ignore, un poème à la rigueur. Car sinon, en terme d'illustrations et de "progression narrative" comme dit si bien la prof qui est en toi, c'est vrai que c'est peut-être difficile d'embarquer un enfant là dedans...
Et pour une chanson, moi je la trouve extra... tu ne sais pas chanter ?

Alice a dit…

Merci pour cet humblissime avis jardinièreuse (humble vient d'ailleurs de humus, la terre, brèfle.)

Ben non, pas du tout, mais alors pas du tout du tout... Va falloir trouver autre chose (et non pas les claquettes).

Mais la nuit-porteuse-de-conseils m'a dit que je pourrais déjà tailler quelques refrains... Que peut-être ce serait plus mieux. Je vais y réfléchir.

San-tooshy a dit…

Je pense pour ma part que c'est peut-être un peu trop subtil pour un enfant non pas que les enfants sont idiots loin de là mais là c'est trop imagé et pas assez concret pour qu'ils saisissent le message que tu veux leur faire passer. Mais il me semble que tu as des enfants ? Tu devrais la tester sur eux (ça fait un peu laboratoire : "cette histoire a été testé sur des enfants") pour voir ce qu'ils ont compris.

celia a dit…

bonjour alice
Je le trouve très joli ce texte.
Mais comme tu as fait part de tes doutes, j'ai lu, relu, et encore lu.
Et donc évidemment à force de chercher la petite bête...

Ns sommes sur une balançoire peut être faut-il d avantage montrer l'état d'allegresse du mouvement vers l'avant. et ne pas oublier que, même lorsque l on va vers l'arriere on monte très haut et qu'on a une vue superbe sur ce qu'il y a devant.

Et par ce que j'adore pinailler sec: peut être essayer avec "une fois en avant toute" pour la 1ere strophe (peut être + dynamique)
Sur la 3ème , la négative est-elle essentielle?:peut être la remplacer par "on hésite vraiment"( ou un truc du genre): pour ne pas bloquer le mouvement.

mouais bon je m'emballe, donc n'hésite pas à me faire savoir si tu trouves ma tendance mouchophile trop prononcée...En fait je me rends compte que mes remarques ne valent,à la rigueur, que si tu veux rendre ton texte plus positif, alors bon...

celia a dit…

ps: quand j'utilise positif c'est pour dire joyeux

Alice a dit…

Super ! Merci beaucoup beaucoup pour ces commentaires... ça c'est du constructif :-)

Célia > je reprends tes remarques une par une, mais déjà oui bien sûr : partir sur une lancée ! Voilà de quoi effectivement donner du dynamisme. L'histoire aura bien un début et une fin. Merci bien !!

San tooshy > la subtilité n'attend pas le nombre des années, comme disait l'autre. Et puis le message c'est en plus... Si on a juste envie de trouver ça joli, ça me va aussi ^^

Mes enfants forment un piètre comité de lecture... Ils sont plutôt du genre fan-club. En même temps, ça me semble un juste retour de balançoire : voilà 8 ans que je m'extasie sur leurs gribouillis-escargots-bonhomme-patate-princesses-et-robots de tout poil. Je pousse même le vice jusqu'à les fournir en feutres, alors ;-)