Pages

jeudi 12 février 2009

Le coeur en balançoire V2...

Merci à tous pour vos conseils ! Je poste une V2 remaniée selon vos remarques... Je trouve cela déjà bien mieux. Du coup j'ai laissé les refrains. Je ne suis pas trop convaincue par "Hésiter c’est palpitant" (j'aime bien l'association hésite-palpite, mais bon :-/ )... Bref, si vous avez le courage de re(re)lire, ce serait vraiment sympa ^^

Le cœur en balançoire

1. C’est parti mon petit
Tu te lances dans la vie,
En avant toute,
Sur la route des doutes !

Une fois tout en arrière,
Une fois tout en avant,

Le cœur en balançoire,
On hésite tout le temps.

2. Sur cette route il y a des choix
Des choix, des choix, des choix, des choix…

Mais si on ne sait pas,
On fait comment ?

On fait comme ci, on fait comme ça ?
Ou est-ce qu’on fait n’importe quoi ?

Une fois tout en arrière,
Une fois tout en avant,

Le cœur en balançoire,
On hésite tout le temps.

3. Tu croiseras des questions,
Attendant des réponses

Est-ce oui ?
Est-ce non ?
Mais vraiment non ?
Ou un peu si ?

Une fois tout en arrière,
Une fois tout en avant,

Le cœur en balançoire,
On hésite tout le temps.

4. Et puis certains matins,
Tu ne voudras pas aller plus loin.

Enfin, tu aimerais bien…
C’est pas certain…
On verra ça demain.

Une fois tout en arrière,
Une fois tout en avant,

Le cœur en balançoire,
On hésite tout le temps.

5. Parce qu’entre les deux,
Pendant tout le milieu

Le cœur qui se soulève,
Les vertiges dans la tête,

A-t-on envie de rire ?
De vomir ? De partir ?

La vie c’est bien joli,
Mais ça va tellement vite !

Une fois tout en arrière,
Une fois tout en avant,

Le cœur en balançoire,
On hésite tout le temps.

6. Regarde comme tu vas haut !
Regarde comme tout est beau !

Une fois en noir,
Une fois en blanc,

Et tous ces gris
Sont si jolis.

Une fois tout en arrière,
Une fois tout en avant,

Le cœur en balançoire,
Hésiter c’est palpitant.

7. Car mon enfant,
Mon petit roi,
Balance,
Pense,
Élance-toi,

Reviens, repars,
Papa est là.
Avance, retente,
Maman t’attend.

La vie en balançoire,
C’est une telle chance d'avoir le choix.

Merci à tous, on va en faire une histoire acceptable de cette balançoire !

15 commentaires:

SUMI LES TOILES a dit…

Moi j'aime bien "hésiter c'est palpitant", parce c'est assez juste comme émotion. Pourquoi il y a deux 4 ? Heu, J'aime pas trop le vomi (je préfère le ventre qui se tord ou la tête qui tourne) mais j'adore l'idée qu'on fait n'importe quoi, c'est si vrai !!! Ton texte peut aussi faire penser à une valse ? Peut-être mettre en avant l'idée que la maman sera toujours là... En cas de chute !!
Enfin, voilà quelques remarques, tu prends ce que tu veux, je suis certaine que ta balançoire va s'envoler très haut !

San-tooshy a dit…

Je préfère cette version avec une petite intro qu'il n'y avait pas dans l'autre. C'est moins abrupte, moins imagé et donc plus accessible tout en restant poétique et agréable à lire.

Alice a dit…

Merci San tooshy :-) En effet, l'intro ça donne vraiment une direction au truc, une corde pour emmener le petit lecteur. Encore merci à Célia !

Sumi > Pour le 4 je corrige. Pour la fin, je suis d'accord avec toi... c'est ce que j'imaginais avec "repars reviens" mais je ne voudrais pas alourdir la fin (c'est déjà un peu lourdingue en soi une morale !)... est-ce qu'ainsi c'est mieux ?

7. Car mon enfant,
Mon petit roi,
Balance,
Pense,
Élance-toi,

Reviens, repars,
Papa est là.
Avance, retente,
Maman t’attend.

La vie en balançoire,
C’est une telle chance d'avoir le choix.

Pour "vomir" je comprends, c'est un mot fort et moche. Mais du coup, c'est le dernier qui reste... Si je l'enlève, j'ai peur que ça fasse trop Candy :-/ Et puis j'aime bien l'idée qu'on joue à se donner envie de vomir (Tourniquet, manège, fête foraine, croyez-moi : le masochisme est le propre de l'homme...).

Non :-?

SUMI LES TOILES a dit…

Ah oui, pour la fin, je trouve ça plus touchant. Bon, pour "vomir", c'est vrai que c'est un mot assez fort ! On voit tout de suite l'image :)
Et pourquoi pas "mourir" ? (rire-partir-mourir)
Idée foireuse ?!
Enfin, je ne trouve pas ton texte trop "candy", mais plutôt tendre comme un souvenir d'enfance.

Lise Daulin a dit…

J'aime beaucoup mieux moi aussi, c'est beaucoup plus structuré, on ne se sent plus perdu, on comprend comment ça fonctionne, tout en ayant de belles surprises, et un beau va-et-vient comme une balançoire... C'est très réussi.

amatadézékiel a dit…

bon désolée mais je vais faire le seul vilain commentaire ... allez j'me lance comme tu dis ... je trouve la version 2 beaucoup moins poétique car maintenant peut-être
trop " vertébrée" ou alors c'est juste que ce soir j'ai trop grandi et que mon regard d'hier était plus doux... et puis
" vraiment" me touche plus "qu'hésitant" surtout quand je l'imagine dans la bouche d'un enfant... sinon moi j'adoooooore "vomir", à tous les temps!!! ... merci pour tes voeux , thaddée est maintenant plus grand... quoique, il ne sait pas vraiment s'il peut devenir grand.

Gwendoulash a dit…

moi j'aimais bien aussi la version un :/ c'est grave docteur ?

chicoumi a dit…

J'aime bcp cette version. et de rajouter le 7 je trouve ca mieu aussi

Alice a dit…

Merci à tous pour ces avis !

Sumi > Non non l'idée est d'autant plus juste que c'est bien elle qui est à la base (je lis Camus en ce moment ;-). Mais justement, l'envie de mourir étant bien suffisamment présente chez les enfants, je préfère me taire sur ce coup là :-x

amatadézékiel (et Gwendoulash ?) > Je comprends ce que tu veux dire.. Sans doute cette version est moins spontanée, mais du coup elle entre davantage dans les cadres d'une narration pour un album jeunesse (et encore, c'est limite limite). Je trouve ça sympa de se plier aux règles d'un genre, ça donne juste des choses différentes.

chutchutchenille a dit…

moi j'aime beaucoup comme ça

Sabbio a dit…

Je préfère moi aussi cette version dont on sent plus le rythme, l'évolution ; on s'y perd moins. Dans les deux cas j'aime beaucoup l'idée qui décrit si justement la vie.

Carine b a dit…

ça bosse dur par ici,moi je suis toujours sur le cul quand je lis tes textes alors te donner des conseils,excuse moi mais je ne suis pas à la hauteur....Ce dernier est top mais même ton premier essai était touchant...mais c'est tellement personnel tout ça !

Alice a dit…

Merci à toutes les deux :-)

Carine, il n'y a pas être experte pour apprécier ou pas, pour "sentir" s'il y a un accroc ou si ça coule, pour comprendre ou pour se perdre ! Les avis les plus spontanés sont souvent très parlants... Et puis certes c'est personnel, mais c'est écrit pour être lu par des autres, donc n'hésite surtout pas ! D'avance merci ;-)

Alice a dit…

Argh ! Je déteste quand il y a 13 commentaires !

Donc 14 :-)

TELLE a dit…

je préférais la première version plus poétique, énigmatique... et très forte. là, tu tentes trop d'expliquer. il faut que tu fasses un choix: soit tu gardes le côté poétique comme dans la version précédente, soit tu en fais un texte, une histoire...
mais j'aime les mots que tu as posé sur cette sensation que l'on éprouve face aux choix de la vie, et la fin, où tout compte fait, on peut toujours revenir en arrière, recommencer, comme sur une balançoire... c'est très juste. gardes le tel quel...
mais c'est juste mon avis de non-auteur, lectrice...