Pages

samedi 12 octobre 2013

Tout tout tout sur Mélina...



Pour notre prochaine sortie, Les P'tits Bérets m'ont fait l'honneur de quelques questions sur le pourquoi du comment mais vous êtes sûre ? Eh oui. Voici donc quelques lignes sur la genèse de Mélina, un livre avec des vrais bouts de vie dedans, au label EN. Merci Leïla et Caroline d'avoir fait de cette petite histoire un bel album :-)



L'album Mélina d'Alice Alice Brière-Haquet & Leila Brient c'est pour très bientôt ! En attendant, Alice a bien voulu répondre à quelques questions autour de l'album. Merci Alice

Comment le thème de l'album est né ?
J'ai une admiration sans borne pour les gens du voyage… Quelle belle vie que d'être toujours "de passage" ! Dans mes rêves les plus secrets (enfin plus tant que ça du coup ^^), je fais ma valise et je m'enrôle comme institutrice dans un groupe de forains. Mais l'amour de ma vie s'avère être le fils d'un maçon, il a besoin de pierre, de ciment, de solide… Alors je voyage par les livres.

Est-ce ta première collaboration avec Leïla ?

Oui. Avec Leïla nous nous connaissons depuis on bon bout de temps par blogs interposés. J'avais très envie de travailler avec elle, j'aime son univers à la fois doux et complexe. Je suis heureuse que ce soit maintenant chose faite... et impatiente de dénicher une seconde occasion !

Ton récit est empreint de poésie, une marque de fabrique ou un choix ?

Non ce n'est pas vraiment un choix. J'écris comme ça, en assonance, et je n'arrive pas à m'en défaire. Mais j'assume aussi, je trouve que le travail sur le son donne plus de densité au texte, et rend la lecture à voix haute plus agréable.

Mélina existe-elle en vrai et as-tu eu l'occasion de la rencontrer ?
Alors oui, Mélina existe ! Enfin, j'ai eu une élève qui s'appelait Mélina. C'était il y a 10 ans, pendant que je préparais le CAPES, j'avais trouvé un remplacement dans un petit collège privé de campagne. Je n'avais aucune expérience, les enfants n'avaient aucune pitié, et ça n'a pas été facile, mais j'en ai gardé plein de souvenirs très forts. Et surtout celui de Mélina, une gosse de la cité d'à côté qui revendiquait haut et fort ses origines manouches… Mais elle n'en gardait que le côté grande-gueule, impulsif, violent même parfois. Pour la raccrocher, on s'est plongée ensemble dans les contes tziganes et elle a été toute émue de voir que le héros portait le nom de son petit frère. Ses parents étaient analphabètes, elle n'avait jamais eu de livre chez elle, mais elle a emporté celui-là pour le lire le soir à son petit frère. Rien à voir avec la Mélina toute douce de mon livre, donc, mais un peu si quand même : après elle, mes corrections de rédactions étaient un peu plus fleuries je crois.

... voilà voilà ! A bientôt pour la sortie officiellement officielle :-)

4 commentaires:

Aurélie Desfour a dit…

Jolie histoire que celle de la Mélina à qui tu as su donner le goût de la lecture ! :)
Et ta Mélina à toi a l'air tout aussi belle !

Charlie a dit…

Celui là, j'attends de le lire depuis longtemps !!!

Alice a dit…


Merci Aurelie :-)

Charlotte, je t'en mets un de cote, faudra juste venir le prendre ^^

Vivyane Veka a dit…

Joli morceau de vie : )