Pages

mardi 12 juin 2012

Le Dragon qui ne crachait plus de feu

Une histoire initiée à la médiathèque d'Evreux avec les CE1-CE2 de Mlle Haquet (quelque ancêtre commun ^^ ?), et brillamment terminée et illustrée en classe. J'avais dans l'idée de ne mettre que quelques extraits, mais impossible de choisir ! Alors voici le texte intégral, régalez-vous ;-) Et plein de bravos les enfants : le résultat est vraiment extra... On sent qu'il y a eu derrière pas mal de talent et beaucoup de travail. Alors j'attends la prochaine ! Bonnes dernières semaines :-)

Il était une fois un dragon qui ne pouvait plus cracher de feu. Il était malade. Il alla voir plusieurs docteurs mais tous s’enfuyèrent dès qu’ils le virent. Ils croyaient que le dragon voulait les dévorer. Personne n’avait le courage de l’aider.

Un jour, une petite fille qui ramassait des pommes, vint à passer devant sa grotte. Elle entendit quelqu’un pleurer. Elle entra dans la grotte, vit le dragon, et de surprise laissa tomber son panier rempli de fruits. Cette petite fille était courageuse et n’avait peur de rien. Elle voulu le consoler. Elle lui demanda : « Pourquoi pleures-tu ? »
_ Je…Je … ne peux plus cracher de feu et… et… aucun docteur ne veut me soigner. Sanglota le dragon.
_ Ce n’est pas grave. On va retrouver tes flammes. Rassura la petite fille.
Elle lui dit : « Vas tout en haut d’un volcan entre dans le cratère et prends une braise brûlante, avale-la. Peut-être que tu retrouveras ton feu. »

Le dragon partit dès l’aube à la recherche d’un volcan. Dès qu’il en trouva un, il escalada la paroi et entra dans le cratère. Mais à ce moment là, il entendit un effroyable tremblement, des pierres tombaient partout, des fumées grises sortaient du cratère. Le volcan entrait en éruption. Le dragon sortit en vitesse avant que la lave ne l’engloutisse. Il était tout grillé et tout triste de n’avoir pas trouvé la braise brûlante.
Il revint voir la petite fille et lui raconta ses malheurs. Il lui demanda si elle avait une autre solution.
Elle lui dit : « Vas jusqu’au soleil. Prends un rayon lumineux, avale-le. Peut-être que tu retrouveras le feu. »

Le lendemain matin, il partit en direction du soleil. Il s’envola dans le ciel. Il croisa des oiseaux. Il traversa des nuages. Il vit un avion. Il faillit se faire emporter par une fusée. Mais le soleil était toujours trop loin et ses forces l’abandonnaient. Il se fatiguait. Il devenait trop faible. Tout à coup totalement épuisé, il tomba directement comme une pierre. Il s’écrasa au sol dans un grand BOUM. Il avait plein de bleus et était tout déçu de n’avoir pu attraper de rayon lumineux.
Il retourna voir la petite fille et lui demanda une autre idée. Elle lui dit : « Attends une nuit d’orages. Vas sous un arbre. Prends un éclair doré, avale-le. Peut-être que tu retrouveras ton feu. »

Dès qu’un orage gronda, il se mit sous un grand chêne. Il attendait un éclair doré pour l’attraper. Mais par malheur, la foudre tomba sur le tronc de l’arbre. L’arbre se mit à trembloter, à bouger, à se balancer de droite à gauche. Et il s’écrasa sur la tête du dragon. Le dragon, sonné, avait une longue bosse sur le crâne. Et il était tout malheureux de n’avoir pu prendre d’éclair doré.
Il retourna tristement voir la petite fille. Il lui raconta pour la troisième fois ses misères. Malheureusement, la petite fille n’avait plus d’idée pour soigner son ami. Ils n’avaient plus aucune solution, ils étaient tous les deux désespérés. Le dragon ne retrouverait donc jamais son feu.


Pour se consoler la petite fille proposa d’aller se manger une pizza. Ils choisirent une maxi pizza vraiment énorme avec sept fromages, chorizo, anchois, tomates, champignons et… piments rouges.
Après toutes ces aventures, le dragon était affamé.
Dès la première bouchée, il devint tout rouge, se mit à tousser, à taper sur la table. De la fumée sortait de ses oreilles, ses yeux gonflaient et ses écaillent se dressaient. Il avait mangé trop de piments. Sa langue le piquait terriblement, sa bouche le brûlait. Il sentait le feu revenir, il ne pouvait plus se retenir... Brusquement de grandes flammes sortirent de sa bouche ! Il était guéri !!!

Depuis ce jour, la petite fille et le dragon continuent à se voir de temps en temps. Ils bavardent ensemble tranquillement en partageant une bonne pizza.

3 commentaires:

Émilie a dit…

J'adore le dénouement ! Décidément que d'idées chez ces petits humains là !
Bravos aux auteurs et aux illustrateurs ...

Alice a dit…

C'est clair ! Ils sont chouettes les grands humains de demain :-)

Anonyme a dit…

Bravo aux enfants et merci pour votre implication ! Je crois savoir de source sûre (mon fils...)que les enfants étaient ravis et très fiers d'avoir travaillé avec vous !