Pages

jeudi 18 novembre 2010

Et Paris fut :-)

D'abord, merci pour vos bonnes ondes : elles ont fonctionné du tonnerre ! J'ai juste amèrement regretté de ne pas avoir un téléphone qui fasse des photos (Pssssit, Père Noël ;-) parce que je vous aurais fait un chouette reportage des studios de France 3 à la maison de la radio en passant par les bureaux de P'tit Glénat. Un peu du genre des sorties scolaires du collège où l'on nous promène d'envers en travers. Sauf que là, aïe, il fallait parler... J'espère ne pas avoir dit trop de bêtises... Autant ne pas y penser, de toute façon c'est fait ! Et puis les journalistes étaient super adorables, vraiment. Il y avait Julie des Ludo, bourrée de peps et de projets, qui tient un blog visible ainsi qu'une chronique le dimanche matin sur France 3... Le Petit Prinche et ma tête y feront leur apparition bientôt :-)

Ensuite, passage à la radio pour l'émission Jusqu'à la lune et retour d'Aline Pailler qui passera le dimanche 11 décembre à 21h30 sur France Culture.. Une super chouette expérience. On s'enferme dans une petite bulle insonorisée et hop on discute entre nous ! On en oublierait presque qu'on est enregistré... Enfin presque, hein... Vous m'entendrez parfois bafouiller... C'est quand je me disais "Ma grande, t'es sur France Culture, tu causes correct s'il te plaît !", et là forcément, ça patatraque. Mais tant pis pour les ratés, c'était vraiment un bon moment. D'autant que mon compagnon d'enregistrement était du genre passionnant. Il s'agissait de Julien Daillère, auteur et comédien, qui présentait sa nouvelle pièce Je ne suis pas ta chose. C'est à partir du 20 novembre à Vincennes, et ça donnait drôlement envie... J'essayerai d'y aller une soirée pendant le salon de Montreuil... Il n'y aurait pas quelqu'un pour m'accompagner ? A plusieurs c'est plus drôle ^_^

Et j'allais oublier : la Tour Eiffel va bien, merci pour elle ! Elle a enfilé sa robe de lumières et veille sur son troupeau de nuages qui gambade gaiement dans le pâturage des toits. Ouille, une crise de lyrisme... C'est l'effet Paris, vite une petite Guinness pour me remettre en mode Dublin. Des bises à tous, et à tout vite !

14 commentaires:

Nicolas Gouny a dit…

Fut bien j'espère :)

Alice a dit…

:-)

Erreur de manip, je suis en train d'écrire le post !!

Du mot à feuille a dit…

Une superbe journée en quelque sorte ;)

Alice a dit…

En quelque sorte, oui :-)

Dom a dit…

Bah ! Un jour tu seras suffisamment célèbre pour t'offrir un photographe privé qui te suivra en permanence...
:-))

Gwendoulash a dit…

rhooo ça devait être vachement bien et impressionnant aussi !!!
tu nous dit pour la chronique du dimanche matin , je veux te voir !
et t'entendre sur france culture aussi , si j'arrive a capter

MIMIZONZON a dit…

wAHOUU ! Quelle journée ! Moi aussi j'veux t'écouter par contre dimanche c'est pas le 11 mais le 12 décembre :)

Sabbio a dit…

Et bien quelle journée! Pour ta crise de lyrisme tu s toute pardonnée... j'adore ça! ^^

Lise a dit…

Ca c'est du beau récit de tes aventures, c'est chouette on a l'impression qu'on y était... Bravo pour ton courage aussi!!

Sardine a dit…

Belle virée visiblement... Maintenant, vivement qu'on t'entende!

Marie a dit…

Zut de zut! L'émission sur france culture était aujourd'hui et pas dimanche. Prévoyante j'ai voulu régler ma radio à l'avance et je suis tombée tout pile sur le moment de la fin où elle te remercie d'être venue... Trop les boules.

Alice a dit…

Désolée Marie : j'ai cafouillé entre samedi et dimanche :-( Et sur le site il est marqué qu'on peut réentendre l'émission à partir du 18... ça me semble bizarre, non ?

Mimi > Exact, et du coup c'était samedi :-/

Sabbio > Merci pour ton oreille bienveillante :-)

Gwen, Lise et Sardine > Des bises aussi !
Dom > Si j'avais déjà ne serait-ce qu'une photo pas trop crado, ce serait top...

Marie a dit…

Non ça ne m'étonne pas, j'ai été voir sur le site moi aussi. Les émissions sont en ligne mais ils mettent du temps avant de les mettre. Il n'y avait même pas encore celle de la semaine d'avant toi. On a plus qu'à attendre :-)

Alice a dit…

En fait, il est déjà là !