Pages

mardi 7 octobre 2008

A... comme Au temps (ou Autant) pour moi.

Lorsque l'on souhaite corriger une erreur on dit ”Au temps pour moi”. Ce serait à l'origine un chef d'orchestre qui se tromperait de ”temps”, ou un chef militaire, chaque manœuvre étant partagée en temps (d'où l'expression ”En deux temps, trois mouvements”).

”Autant pour moi” s'utilise en revanche quand on demande la même chose...

D'où : Scène de bistrot, flonflons parisiens au loin, un garçon de café arrive, serviette au bras : Keske j'vous sert ? Client n°1 : un verre de moëlleux, merci. Client n°2 : autant pour moi (= pareil, le merci en moins)... Heu, non, au temps pour moi (= désolé mon gars, j'ai dit une connerie), un petit sec plutôt. Et l'on s'étonne que les garçons des bistrots parisiens soient si désagréables.


Merci Gwendoulash d'avoir mis en image ce petit moment de shadockerie ordinaire ^^

7 commentaires:

cserháti hajnalka a dit…

:)

Gwen! Tu es toujours incroyable!
C'est superbe!
Pauvre garcon...

Merci Alice pour la suite! :)

Gwendoulash a dit…

oui merci ! je compatis pour la demi heure de sommeil en moins ...j'ai un réveil matin plutôt efficace qui a 5 ans et une horloge dans le bide réglée à 6h30 quoi qu'il arrive ...

Lilie a dit…

Olala ! ça fait juste plus de 20 ans que je fais la faute!!!! :-(
Moi, quoi qu'il arrive, j'écrivais "autant pour moi"! Au temps pour moi donc! Merci Alice !

carine b. a dit…

Santé!!!!J'reprendrais bien un p'tit "vers" d'alice in wonderblog!!!!

Rebz a dit…

pareil que Lilie, j'ai toujours fait la faute alors !!

Sabbio a dit…

Je suis contente d'avoir appris ça, merci :D

Alice a dit…

Et moi je suis bien contente de vous l'avoir appris ! Je l'ai découvert il y a un peu plus d'un an maintenant et ce fut pour moi une véritable révélation... Si si je vous assure ! J'aurais eu une plaque de marbre sous la main, je l'aurais gravé dedans ^^