Pages

mardi 27 mai 2008

Être édité en un mois : projet "Coccinelle & Cie".

Gwenaëlle is back ! Alors hop, c'est parti pour le 3e projet.

Gwenaëlle m'ayant laissé une complète carte blanche, je suis allée fouiner sur sa page perso et j'ai particulièrement craqué sur ces bestioles qu'elle a réalisées pour des t.shirts :


Je lui ai donc préparé une histoire de bestioles, de plein de bestioles... La voici :
Le concept :

C’est un livre pour apprendre les couleurs.
Donc : 1 page = 1 animal = 1 couleur

Coccinelle > rouge
Abeille > jaune
Papillon > orange
Sauterelle > vert
Scarabée > violet
Libellule > bleu
Araignées > marron

L'histoire (V1) :

C’est l’histoire d’une petite coccinelle
Qui était très très contente d’elle…

En effet, elle ne trouvait rien de plus beau
Que la couleur du coquelicot.

Elle vivait dans un cerisier,
Et rêvait de devenir pompier.

Elle aurait pu être parfaitement heureuse,
Si sa copine n’avait été une vraie enquiquineuse.

Figurez-vous que cette folle,
Préférait les tournesols !

Elle fabriquait du miel doré,
Goût « jonquille » au printemps, goût « bouton d’or » l’été.

Un jour qu’elles se chamaillaient,
Un papillon vint à passer :

« Arrêtez donc ces disputes incessantes,
La solution est tellement évidente !

Préparez, avec du jaune et du rouge, un mélange,
Vous obtiendrez du merveilleux orange,

La couleur la plus exceptionnelle,
J’en parierais mes deux ailes ! »

Et voilà que la dispute se poursuivait à trois…
On décida donc d’aller au fond des bois,


Pour demander au vieux hibou,
Qui, c’est bien connu, sait toujours tout sur tout.

En chemin, ils croisèrent une sauterelle
Qui leur demanda d’où venait la querelle.

« Quoi ? Répondit-elle à la petite troupe.
C’est pour un débat aussi stupide que vous êtes sur la route !

Mais voyons, regardez autour de vous :
L’arbre, la colline, le brin d’herbe si doux,

Sans concurrence possible, c’est le vert le plus beau,
Nous en parlions justement ce matin avec monsieur crapaud…

- Avec monsieur crapaud ? Ha, ha ! En voilà un allié !
S’esclaffa un scarabée… Non, rien ne vaut le violet.

La prune délicate, le parfum des lilas,
Il n’existe rien de meilleur, croyez-moi...

- Mon dieu, mon dieu que vous êtes vulgaires !
L’interrompit une libellule qui voletait dans les airs.

La couleur la plus pure ne peut être que le bleu :
C’est la couleur des cieux, c’est la couleur des dieux. »

Ils étaient maintenant six à se disputer,
Et tous ensemble, ils résolurent d’aller,

Interroger le vieux hibou,
Puisque, c’est bien connu, il savait tout sur tout.

Ils furent bientôt surpris par la nuit,
Une nuit noire, sûrement pleine de chauves-souris !

À l’abris dans une caverne, chacun sortit son repas.
La coccinelle une fraise des bois,

Le scarabée une tarte aux myrtilles,
Et la sauterelle du jus d’ortie,

La libellule des beignets de pervenches
Et le papillon des bonbons à l’orange.

L’abeille quant à elle,
Avait toujours un peu de miel.

Mais bientôt, la sauterelle dit un mot de travers
Un beignet de pervenche vola dans les airs,

Qui vint s’écraser sur le nez du scarabée,
Et ce fut rapidement une bagarre généralisée.

Dans un coin, des araignées rigolaient,
Les six amis s’arrêtèrent vexés :

« Et pourquoi qu’elles se marrent,
Les bestioles pleines de pattes ?

Non mais regardez-les : elles sont… marron !
Marron yeux de cochons !

Marron caca boudin !
Marron couleur crétin…»

- Hum hum, fit en entrant le vieux hibou,
Celui-là même qui savait tout sur tout,

On m’a dit que vous me cherchiez ? »
Les six amis étaient un peu gênés…

Le hibou était entièrement marron.
« Et bien, j’attends… Quelle est votre question ?

- Heu… Monsieur le Hibou,
Vous qui savez tout sur tout,

On voulait vous demander :
Quelle est votre couleur préférée ?

- Ha ha ha ! Hi hi hi ! Hou hou hou,
Voilà une question qui me plaît beaucoup ! »

Vexés ils regardaient le hibou se tordre de rire
« Monsieur, on a dû nous mentir :

On vous dit le meilleur dans toutes les sciences…
-Mais je suis également aveugle de naissance !

Ha ha ha ! Hi hi hi ! Hé hé hé !
Ma couleur préférée !

Mais puisque vous êtes venus jusque chez nous,
Je vais vous faire une réponse de vieux griboux :

On aime ce qu’on apprend à aimer,
Il n’y a pas d’autre secret…

D’ailleurs je boirais bien en votre compagnie
Un petit verre de jus d’ortie,

Il paraît que c’est parfait
Avec de la fraise en purée.

Voili voilou, j'espère qu'elle plaira à Gwenaëlle... Au passage, je me rends compte que je n'ai pas encore de titre... Alors si l'un d'entre vous est inspiré, qu'il fasse partager ! Merci :-)

12 commentaires:

Gwenaëlle a dit…

si ça me plait ??, mais j'adore c'est fantastique,toutes ces bestioles toutes ces couleurs (en plus j'ai horreur du marron mais promis je retiens la leçon du hibou j'apprendrai) et merci d'avoir mis sur ton blog des dessins a moi ça me fait vraiment plaisir je sens qu'on va s'éclater... je commence dès aujourd'hui mais à quelle heure ? mystère je te tiens au courant de toutes façons à très bientôt
Gwenaëlle

Alice a dit…

Ooooooouuuuuuffffff ! (J'adore écrire pour un dessinateur mais le moment du verdict est toujours un peu stressant !)

Bon ben je suis super heureuse que ça te plaise, et je sens aussi qu'on va drôlement bien s'amuser... Vivement la suite :-)

Gwenaëlle a dit…

bon j'ai bien lu et copié le texte pour me le mettre dans l'oreille je le trouve toujours aussi chouette mais j'avais quand même une question tu dis un animal = une couleur =une page mais je suis en train de réfléchir au chemin de fer et il me semble que c'est peu 7 pages si je m'en tiens au concept en plus il faut aussi les faire se rencontrer et donc enfin voila ma question était est ce que tu tiens vraiment à ce concept de une page =un animal =une couleur,c'est à dire 7 OU 10 PAGES MAX ? ou est ce que je peux répartir les pages comme je veux ?
attention exercice périlleux pour moi aussi ça fait un bail que j'ai pas fait un découpage donc je n'impose rien hein je cherche et si tu as des idées elles sont les bienvenues
à plus auguste
Gwenaëlle
dès que ça se concrétise je t'envoie le chemin de fer (J'espere ce soir ou cette nuit)

Alice a dit…

Non non, il faudrait AU MOINS que chaque couleur ait SA page avec quelques éléments de la couleur (pour qu'avec un tout petit on puisse s'arrêter dessus) mais il en faudra plus c'est certain, surtout à la fin...

Veux-tu que je réfléchisse au découpage de mon côté ?

Alice a dit…

Voilà ce que ça pourrait donner pour les 12 premières pages... Nota : Je précise gauche et droite, mais en fait on s'en fiche que le texte soit à gauche ou pas, c'est histoire de montrer que ça fonctionne par doubles pages.

Page 1 (g)
C’est l’histoire d’une petite coccinelle
Qui était très très contente d’elle…

En effet, elle ne trouvait rien de plus beau
Que la couleur du coquelicot.

Elle vivait dans un cerisier,
Et rêvait de devenir pompier.

Elle aurait pu être parfaitement heureuse,
Si sa copine n’avait été une vraie enquiquineuse.

Page 2 (d) > Page rouge

Page 3 (g)

Figurez-vous que cette folle,
Préférait les tournesols !

Elle fabriquait du miel doré,
Goût « jonquille » au printemps, goût « bouton d’or » l’été.

Un jour qu’elles se chamaillaient,
Un papillon vint à passer :

« Arrêtez donc ces disputes incessantes,
La solution est tellement évidente !

Page 4 (d) > Page jaune

Page 5 (g)

Préparez, avec du jaune et du rouge, un mélange,
Vous obtiendrez du merveilleux orange,

La couleur la plus exceptionnelle,
J’en parierais mes deux ailes ! »

Et voilà que la dispute se poursuivait à trois…
On décida donc d’aller au fond des bois,

Pour demander au vieux hibou,
Qui, c’est bien connu, sait toujours tout sur tout.

Page 6 (d) > Page orange

Page 7 (g)

En chemin, ils croisèrent une sauterelle
Qui leur demanda d’où venait la querelle.

« Quoi ? Répondit-elle à la petite troupe.
C’est pour un débat aussi stupide que vous êtes sur la route !

Mais voyons, regardez autour de vous :
L’arbre, la colline, le brin d’herbe si doux,

Sans concurrence possible, c’est le vert le plus beau,
Nous en parlions justement ce matin avec monsieur crapaud…

Page 8 (d) > Page verte

Page 9 (g)

- Avec monsieur crapaud ? Ha, ha ! En voilà un allié !
S’esclaffa un scarabée… Non, rien ne vaut le violet.

La prune délicate, le parfum des lilas,
Il n’existe rien de meilleur, croyez-moi...

- Mon dieu, mon dieu que vous êtes vulgaires !
L’interrompit une libellule qui voletait dans les airs.

Page 10 (d) > Page violette

Page 11 (g)

La couleur la plus pure ne peut être que le bleu :
C’est la couleur des cieux, c’est la couleur des dieux. »

Ils étaient maintenant six à se disputer,
Et tous ensemble, ils résolurent d’aller,

Interroger le vieux hibou,
Puisque, c’est bien connu, il savait tout sur tout.

Page 12 (d) > Page bleue


>> à partir de là on rompt le principe 1 page = 1 couleur avec l'espèce de "défilé récapitulatif" que constitue le déballage du repas (chaque animal ayant un aliment de sa couleur).

Je suis claire ?... ou pas :-/

Marie-Laure A a dit…

Excellents textes! j'adore!
Bravo!
ha mais je fais le tour de vos blogs et je trouve des merveilles!
je débarque dans le projet collectif de Ange, et je ne suis pas déçu par les découvertes du jour!
(http://illusse.blogspot.com/)

Gwenaëlle a dit…

oui super claire !! c'est à quelques lignes près le découpage que je viens de faire c'est comme ça que je pensais mais bon je voulais quand même être sûre merci !

Alice a dit…

Gwenaëlle > Cool ! Tu me feras voir, hein ?

Marie-Laure > Merci beaucoup^^ (Note cependant que c'est un peu normal vu que tu es justement sur le Wonderblog, aka, le blog des Merveilles ;-)

catibou a dit…

Texte très sympa et drôle. J'adore !

Gwenaëlle a dit…

oui oui je te ferai voir t'inquiète pas :) pas ce soir parce que je cherche je ne suis pas allée aussi vite que je l'espérais mais bon j'y travaille donc dès que j'ai un truc je te l'envoie (moi aussi j'ai peur du verdict hein haha)
bonne soirée
Gwenaëlle

lise a dit…

je suis fan!!! Vivement que ça sorte tout ça!!!
Je suggère de penser à un livre de coloriage associé au livre illustré par GwenaL?... C'est assez pauvret ce qu'on trouve sur le marché pour les petits.
Quant au titre...
Pas tes couleurs.
ou Pattes et couleurs?...
Si je peux vous aider pour les versions espagnole et catalane, n'hésitez pas:))
Bisous de gwada!
Lise Bergeron Sow

Alice a dit…

Merci Catibou et t'inquiète Gwenaëlle :-)

Lise, quel plaisir de te lire ! Je garde tes propositions sous le coude si tu veux bien. Et je confirme du haut de ma triple expérience : nos petiots sont bien mal lotis quand il s'agit d'assouvir leurs instincts colorisateurs... Bises à partager avec pitchounette et son père ^^