Pages

dimanche 6 février 2011

Du bois au numérique :-)

Oyez oyez ! Renversant ! est né :-) Notre tout tout tout premier e-book avec Olivier aux illus, Raphaële au graphisme, et les Petites Mains à la technique. On l'a pensé tout exprès pour le format i-pad, mais avec de la vraie belle xylogravure comme Olivier en a le secret... Il est à télécharger sur App Store, au format i-pad pour l'instant, en français et en english. vous pouvez aussi visiter son site ici, ou le soutenir facebookement , où 5 exemplaires sont à gagner au passage ! Si si, tout ça ! Quelle aventure ! J'en suis toute émue :'-) Souhaitons-lui bonne chance dans le grand monde de la Toile ! Beau dimanche !


L'idée était de jouer sur la relativité grand / petit :


En s'amusant avec l'espace vertical / horizontal :


Et un petit jeu à la fin :


6 commentaires:

Hajnalka Cserháti, Ojni a dit…

C'est vachement bien! J'ai eu envie de jouer!!!

Madame Prope a dit…

Super ! Dommage que je ne sois pas équipée :/

gwendoulash a dit…

moi aussi j'ai envie d'essayer !

Alice a dit…

Oui je suis un peu dégoutée de ne pas avoir d'i-pad non plus, j'aurais bien voulu voir le résultat en vrai !

Vivement quelques retours ^_^

Marie-Laure A a dit…

Etrangement, c'est ce qui s'appelle "être à la page".
J'ai découvert le travail d'Olivier grâce à ton blog et à vos collabs, c'est ma-gni-fi-que !
Par contre, je n'ai pas ce genre d'engin là...Va falloir y passer si je comprends bien.

Marie-Laure A a dit…

J'ai une question idiote à poser : si jamais on ne tourne pas l'écran dans le bon sens quand on veut changer de page, il se passe quoi ? On peut quand même changer de page ? On tombe sur une page mais pas la suivante ? ça bloque jusqu'à ce qu'on comprenne qu'il faut tourner l'écran pour continuer ? C'est certainement stupide pour ceux qui connaissent ces procédés tactiles, mais pour ma part, j'ai toujours un tel portable nokia première génération, j'en suis bien désolée...
:)
C'est une vraie question ! mais je vais changer de pseudo pour qu'on ne sache pas qui la pose.
(Le ridicule ne tue pas, c'est bien ce qu'on lui reproche.)