Pages

jeudi 4 mars 2010

Concours de Logo !


J'avais envie de vous transmettre l'info pour trois raisons... Primo parce que je trouve que c'est une super idée de demander aux enfants de dessiner un logo... C'est une autre utilisation du dessin, avec des contraintes assez fortes et où il faut être à la fois efficace et séduisant. Deuzio, parce que L'Aigle, c'est un peu ma ville à moi : un petit bout de terre pour lequel j'ai beaucoup de tendresse et où j'ai laissé de chouettes souvenirs et pas mal de racines. Terzio, parce que je trouve que l'association s'est choisie un bien joli nom ;-)

Donc.

L'association A.L.I.C.E (Association pour favoriser la Lecture, L'Imagination, le Conte et l'Ecoute) organise un concours de logo réservé aux moins de 18 ans. Le logo devra impérativement comporter les lettres ALICE et sera réalisé en orange et bleu sur un support papier carré ou rectangulaire. Inscrivez derrière vos nom, adresse et numéro de téléphone et envoyez le tout avant le 30 avril à la médiathèque, 12 rue des Tanneurs, 61300 L'Aigle. Le gagnant sera désigné à l'occasion de la fête du livre pour enfants le 29 mai, fête où je suis invitée, et que je ne manquerais sous aucun prétexte ! Bonne chance à tous :-)

En photo, la très grande et très rouge médiathèque... Vraiment impressionnante pour ce qui reste tout de même un gros village !

3 commentaires:

Lise a dit…

Je connais une petite Ambre de 9 ans qui a un don certain pour les logos, je passe l'info de suite ^^

Elisa a dit…

ahhhhh ! pour une fois qu'un concours de logo n'est pas une entube pour faire bosser gratuitement 5000 professionnels en les payant des cacahuètes !
Cela-dit, ça me pose des questions dans ma tête : le droit d'auteur existe t'il pour les enfants ? peuvent il établir une cession de droit ? que faire si les enfants devenus adultes décident de réclamer des droits et tout ça ?
T'inquiète c'est pas à toi que je pose mes questions, hein !

Alice a dit…

Merci Lise ! Et Elisa, je ne sais pas :-? J'imagine que ce sont les parents qui doivent demander le contrat, comme pour les enfants chanteurs...