Pages

vendredi 5 mars 2010

Chanson oubliée...


En farfouillant dans mes vieux dossiers, je suis tombée sur un nid de chansons abandonnées... C'est un peu ballot, mais je suis super moins à l'aise pour travailler avec des musiciens : je n'y connais tellement rien ! N'empêche, cette chanson me plaît encore un peu, alors je la ressuscite le temps d'un poste. L'idée générale, c'était de faire une sorte d'album sur un jardin public.. Il y avait une petite galerie des personnages : une gamine futée, un gardien rebelle, et puis le gars Gilou qui habite là avec ses petits sacs plastiques. On aime à le croire un peu dérangé, mais...

Le gars Gilou

Le gars Gilou,
Il est pas fou

Il dit que si y a des idiots
Ce sont ceux qui s’crèvent le dos
Juste pour payer des tas d’impôts.

Le gars Gilou,
Il est pas fou

Il dit que si y a des crétins
C’est ceux qui s’lèvent tôt l’matin
Croyant qu’ça fait d’eux des gens bien.

Le gars Gilou,
Il est pas fou

Il dit que si y a des tarés
C’est ceux qui achètent des télés
Qui les poussent à acheter.

Le gars Gilou,
Il est pas fou

Il dit qu’si y a des malheureux
C’est ceux qui même sous ce ciel bleu
Réussissent pas à être heureux !

Le gars Gilou,
Il est pas fou

Je sais que ça en fait bondir quelques uns quand je dis ça, mais j'ai toujours eu beaucoup d'admiration pour les gens qui ont choisi la rue... Je trouve qu'il faut avoir pas mal de courage pour dire merde, mais vraiment merde (et pas juste "Je boirai plus de coca, na !") à la société. Et je trouve aussi que sans ses marginaux, sans ses marges, notre société serait juste irrespirable. Voilà voilà... Je ne suis pour ma part qu'une petite bourgeoise trouillarde, mais je n'en suis pas toujours très fière. Des bises, et vive les gars Gilou ;-)

L'image est de Mike Brodie, aka Polaroid Kidd, un photographe américain qui suit les vagabonds du rail... J'aime beaucoup son travail. Quelques images ici et une vidéo .

11 commentaires:

Charlie a dit…

Alors moi ça me fait bondir mais de plaisir cette chanson. Moi aussi, je les trouvent juste formidables ceux qui ont réellement CHOISI la rue.
D'ailleurs, il y a peu je me disais que j'aurais adoré être romanichelle, et passer mon temps sur les routes avec une roulotte et un âne, mes gamins dansant pieds nus autour de tout ce petit monde ;-) !!!
Mais voilà, on s'installe et on s'embourgeoise comme tu le dis...
Alors le gars Gilou moi je le trouve pas fou du tout et même je lui tire mon chapeau : MERCI M'sieur !!!

Sabbio a dit…

Moi aussi ce texte, cette chanson, ne me laisse pas indifférente! C'est si profond et si joliment dit et si vrai!

Aller à rebours de la société est courageux en effet, vive le gars Gilou!

Alice a dit…

Charlie > Ha oui, ce serait sympa !! Tu me prends une roulotte aussi ?

Sabbio > Effectivement, c'est bien plus dur de nager à contre courant...

Des bises les filles :-)

Anonyme a dit…

moi je ne suis pas d'accord !!!!
je sais que je vais faire hurler tt le monde, mais je trouve ça particulierement "égoiste" !

la vie c'est partager avec les autres !!!

Charlie a dit…

On peut partager avec les autres quand on est dans la rue ; d'ailleurs, les soi-disant " clochards " sont souvent plus solidaires entre eux que nous ne le sommes avec nos propres familles et voisins...
Et, juste comme ça, partager avec les autres, ça pourrait aussi commencer par vouloir dire partager son identité quand on laisse un message et ne pas rester dans l'anonymat...
Bises à tou(te)s !!!

Alice a dit…

Charlie, je crois reconnaitre le style de ma maman, grande quiche en informatique devant l'éternel, et qui ne sait pas mettre son nom ;-)

Sinon, je suis d'accord avec toi : on trouve des égoïstes et des altruistes dans la rue, dans les squats, dans les pavillons, dans les châteaux...

Des bises à toutes les 2 !

Anonyme a dit…

oui c'est bien la grande quiche de maman !!!!!
je ne sais pas utiliser l'informatique et j'avoue faire un peu de resistance !!!!!!
j'ai droit aussi à mon coté marginal, moi !!!!!
mais je respecte ttes les idées des autres !!!
bisous à vous maman d'alice

Charlie a dit…

Ah ben comme ça on a fait connaissance maintenant !!!
Charlie, cramée à vie devant la mère de sa copine ;-)...

ojni a dit…

Comme si j'aurai entendu la philosophie d'un de mes amis. Mais qui la suit aussi.

Alice a dit…

Reine-Mère, Charlie > Je suis sûre et certaine que vous vous entendriez à ravir avec vos folledinguitudes respectives ^^

Ojni > C'est chouette les gens cohérents...

Re-re-bises !

Geisha Line a dit…

Elle est sympa la chanson à Gilou !
Bon, moi aussi je ne suis qu'une petite bourgeoise et tout et tout, mais quand même je me dis qu'on ne choisit pas vraiment de vivre dans la rue. On peut choisir de vivre à la marge (et c'est un chouette choix car, quand on y pense, on peut écrire des tas de choses dans les marges, encore plus qu'entre les lignes). Mais je ne pense pas qu'on peut choisir vraiment la rue, le froid, la soupe populaire et le regard méprisant des gens juste par amour de la liberté...
Enfin, je dis ça, mais je n'y connais pas grand chose, einh !