Pages

mercredi 25 août 2010

Rodarisons encore...


Merci à tous pour vos gentils commentaires !! Si vraiment j'ai eu l'occasion de faire découvrir Rodari à quelques-uns d'entre vous, ben j'en suis super contente et super fière aussi :-) Je continue donc... Au menu d'aujourd'hui, une petite histoire d'accent, mais pas que :


L’accent sur le E

« Ô Facteur sur ta bicyclette
Où cours-tu avec tant de zèle ? »

« Je cours porter une lettre urgente
Qui vient d’arriver justement à l’instant ».

« Ô Facteur, cours vite,
Dans ta lettre qu’est-il écrit ? »

« Il est écrit – Maman ne t’inquiète pas
Si je ne rentre pas ce soir,

En prison on m’a jeté
Parce que sur un mur j’écrivais.

« Avec mon bout de craie
Ce que j’écrivais était du bon français,

Je marquais sur les murs de la cité
‘Nous voulons la paix et la liberté’.

« Mais un point me tourmente :
Sur le « e » je n’ai pas mis l’accent.

« C’est pour ça que je te prie,
D’aller vite corriger l’oubli,

Et ma petite maman, la prochaine fois
Je réviserai mieux l’orthographe ».

8 commentaires:

valy a dit…

Très beau!

MIMIZONZON a dit…

oH MAGNIFIQUE !!!

Du mot à feuille a dit…

Comme les autres : c'est génial !
Rodari est une source d'inspiration exceptionnelle !
Merci de nous faire partager ces écrits...

San-tooshy a dit…

Je fais partie de celles et ceux qui ne connaissaient Rodari. C'est sympa et j'ai même souri !

juetaby a dit…

J'aime Rodariser avec toi !!!!!

les croquis du loup a dit…

J'aime beaucoup ! C'est rigolo !

Marie l'instit a dit…

Bonjour!
dis moi tes traductions font elles partie d'un recueil? J'aimerais beaucoup l'acheter. Ce dernier poème me semble parfait pour débuter l'année scolaire!!!
Merci

Alice a dit…

Merci les filles !! J'en mettrai d'autres en ligne vite vite :-)

Marie > Je ne sais pas trop ce qui est paru en librairie... Ceci dit, j'ai déjà promis à une copine prof de lui envoyer les miennes. Si ça te dit, je fais tire groupé ;-) Par contre, comme je disais, c'est de la traduction pas toujours très stricte : quand il faut choisir entre un sens précis et une rime, c'est la rime qui l'emporte !