Pages

jeudi 7 octobre 2010

Et psssit, les sensibles !


Une bise aux copines qui ont le moralomètre au niveau des chaussettes... Et un petit texte juste pour elles, et puis aussi parce que ça faisait longtemps. Les images seront de Csil, elle me l'a promis ;-)

Paul

Paul n’est pas timide :
Il a la pigmentation fragile.

Il vit la vie
À fleur de peau
Et ça n’est pas toujours facile :

Un bisou
Le rend tout rouge

Un petit non
Le rend tout blanc

Une colère
Le rend tout vert

Un bruit douteux
Le rend tout bleu

La vie le colore
De l’intérieur :

Le dehors est dedans
Le dedans est dehors.

Il lui faudrait une armure en or

De cet or
Qui fait des enfants des hommes

Lorsque ado il s’en va
Il compte bien la trouver
Cette carapace imperméable
Qui saura le protéger.

Il part autour du monde
Et croise dans sa ronde :

Le brun des grands chemins

Le noir du désespoir

Le rose des belles choses

Le violet des soirs d’été

Le jaune du sable chaud

Le caca d’oie du soldat

Le gris des cieux de pluie

Mais nulle part
Il ne voit
De cet or
Qui fait des enfants des hommes

Car c’est le monde
Qui a la pigmentation
Fragile

Fragile et jolie

Paul n’est pas timide :
Il est juste sensible

Et c’est une chance
Pour les enfants
Comme pour les grands.

Il prend ses pinceaux
Et peint sur ses tableaux

Le dehors qui est dedans
Le dedans qui est dehors.

Et tout le monde s’accorde
A dire que c’est un homme en or.


Le tableau est d'Alphonse Osbert et s'intitule La Muse au lever du soleil... Voilà, voilà, beau jeudi :-)

16 commentaires:

fées et gestes a dit…

C'est très joli!!

Sabbio a dit…

Superbe texte qui m'émeut... peut-être parce que je suis particulièrement sensible ces jours-ci justement!

Un beau cadeau, merci Dame Alice ♥

Berthe a dit…

C'est superbe ! Et entre sensibles on se comprend ;)

valy a dit…

Ton texte est magnifique et me touche beaucoup...

Alice a dit…

Ho ben merci les filles, je vais en être toute rouge *^_^*

Je suis bien contente que ce texte vous parle... On a un peu tendance à voir la sensibilité comme une faiblesse, alors que c'est bien le développement de nos "sens", une force à cultiver donc ! Non mais ho.

Rebz a dit…

un texte qui me touche beaucoup...
merci pour ces mots !

Gwendoulash a dit…

..................... c'est beau

claire a dit…

beau......................

Marie a dit…

J'aime beaucoup beaucoup :-)

Do a dit…

très très joli et émouvant ;-))

MARCO CHAMORRO a dit…

Me he dado un banquetazo con tu blog, pues ya tienes un seguidor más.
Un abrazo

Lise a dit…

C'est tellement prenant, je m'y retrouve et je ne dois pas être la seule, oh ca non, vraiment qu'est-ce que c'est doux, fin et poétique, tu restes ma préférée des mots, la reine des poèmes...

mayana et fils a dit…

c'est très émouvant. je me reconnais enfant dans ce portrait de paul.
tu ne verra peut-être pas de rapport direct mais ça me fait penser à une phrase lue je ne sais plus où :"un homme ne tombe pas parce qu 'il est faible mais parce qu'il se croit fort "

Ced4x a dit…

Très très beau texte!! felicitations !

Alice a dit…

Merci à tous !! Je suis super heureuse que ce petit Paul vous touche :-)

Marco > Bienvenu ! Mi gusta tanto ce que tu fais...

Lise > T'es trop chou *^_^*

Mayana > Si si, je vois bien le rapport ! Et je suis bien d'accord !

Maëlia a dit…

Superbe! Très touchant! Bonne semaine!