dimanche 28 février 2010

En passant...

Une petite chanson du soir pour ma copine Claire et tous ceux qui croient en la force des petits bouts de papier, envers et contre tous, et même un peu froissés... C'est chouette de rêver, mais c'est encore plus chouette d'oser tenter ;-) Des bises et belle nuit ***

Ils sont lààààààààà :-)



Le ballon de Zébulon et Pierre la lune sont arrivés ! Je sais que je ne suis pas d'une objectivité folle sur la question, et que peut-être même un poil d'humilité serait de bon ton, mais tant pis : je les trouve trop trop beaux, j'en suis super-méga fière et j'ai un peu l'impression de marcher sur un petit nuage depuis qu'ils sont là... Un grand merci à Florence, ex-Auzou, et puis à Olivier et puis à Célia :-) Les bébés sont, je crois, arrivés en librairie. Si vous les y croisez, faites-leur un bisou de ma part ! Quel merveilleux métier tout de même !!

samedi 27 février 2010

Plein plein de petits chaperons rouges :-)

Youpi, les propositions de chaperons arrivent ! Mais n'hésitez pas les autres : dessinez, découpez, peignez, collez, et envoyez-moi votre vision du Petit Chaperon Rouge ! Le 19 mars, l'une d'elle sera tirée au sort pour recevoir un exemplaire de Rouge ! dédicacé... Enfants, parents, grands-parents, tout le monde peut participer ;-) Histoire d'arroser vos idées, voici quelques versions célèbres :

Gustave Doré en 1862

Arthur Rackham en 1922

Warja Lavater en 1965

Sarah Moon en 1983

Jean Claverie en 1994

Je m'arrête là pour aujourd'hui, mais vous pourrez trouver mille et une autres merveilles sur le génialissime site de la BNF. Et j'en profite pour vous signaler deux chouettes critiques sur notre chaperon à nous... L'une sur croqu'livre ici, l'autre sur le Paru Vendu de Paris là :

Un grand merci aux auteurs des critiques et à François David des éditions Møtus de me les faire suivre !

Ps : J'ai trouvé !! C'est aux personnages de Claverie que me faisait penser la princesse de Lamballe ! Ceci dit, ce n'est peut-être pas aussi flagrant que je l'imaginais... Je suis une quiche en physionomie :-/

vendredi 26 février 2010

Quel beau papier (de soie) !


Une belle surprise m'attendait ce matin : Grand, Moyen et Petit sont allés se nicher sur le très chouette site Papier de soie et plein plein de jolis mots les y ont accueillis ! Un très grand merci à Morgan, notre bonne marraine du web, qui prend de son temps et de sa gentillesse pour se pencher sur nos bébés de papier :-)


mercredi 24 février 2010

Youpi, encore des Tartines !


En voilà une nouvelle qui fait plaisir : La Tartine continue sa route et nous tiendra encore informés des bons plans 0-12 ans pendant, espérons-le, longtemps longtemps ! Je suis troooop contente :-)

mardi 23 février 2010

Le Projet 7 est en ligne !!


Bravo les organisatrices et bravo à tous : les projets 7 autour du thème "Cuisine et Gourmandise" sont à présent visibles ici ! Je n'ai pas encore eu le temps d'aller y fouiner, pour cause d'enfants en vacances, mais c'est un plaisir que je me réserve pour lundi :-) N'hésitez pas à y faire un petit tour et à laisser quelques mots... ça n'a l'air de rien, mais les retours sont vraiment vraiment importants quand on a mis beaucoup de son temps et un peu de son âme dans l'un de ces bébés de papier !

Je vous mets ici le texte intégral de notre projet parce que je ne l'ai pas encore fait... Je vous préviens, c'est très pipi-caca... mais ça fait du bien des fois !! J'espère que vous ne serez pas trop choqués ^^ Les images sont de Giulia... Un immense merci pour son talent et sa patience !

Le papillon et la mouche

C’est l’histoire d’un papillon
Tout à fait chic et choc
Aux pattes fines et longues
Aux ailes multicolores

Ce papillon est un tombeur
Un véritable bourreau des cœurs

Madame libellule
Lui promet la lune

La belle abeille
L’assomme de « Je t’aime »

Et même la scarabée
Le supplie de l’épouser.

Elles tombent toutes comme des mouches
Sauf justement : la mouche.

Mais quelle mouche !
Un peu louche
Un peu roots
Un peu « Whou ! »

Elle balance
Nonchalante
Ses six jambes

Et sous ses cils
Brillent
Dix mille pupilles.

Quand le papillon la voit
Illico il tombe sous le charme

Ça fait bzzz
Ça fait scrouch
Ça fait mouche

Il époussette ses ailes
Et s’approche de la demoiselle

Certes le vol en arabesques déliées
Est du plus bel effet

Certes le triple salto piqué
A de quoi impressionner

Certes l’atterrissage sur un pied
Est parfaitement parfait

Mais la mouche est trop affamée
Pour le remarquer :
Elle cherche un coin pour grignoter.

Le papillon
Saisit l’occasion
Et l’emmène
A tire d’ailes
A la brasserie
« La marguerite »,
La plus chique
De toute la prairie.

En parfait gentleman
Il commande le repas :

Un rôti à la rose et sa sauce au sureau dans sa robe de roseaux.

La mouche a chaud.

Une crème aux fraises fraîches sous ses feuilles de frênes.

La mouche devient blême.

Un délice de tulipes au coulis de pistils sur son lit de pissenlit.

La mouche s’évanouit.

Il a fallu toute la patience d’un papillon amoureux
Pour lui faire rouvrir quelques centaines d’yeux.

Mais quand elle semble avoir repris ses esprits
La voilà qui s’écrit :

Mais je meurs, je suis morte, je suis enterrée
Donnez-moi sans tarder :

Du gratin de crottin
De la mousse à la bouse
Des boulettes de chaussettes
Du yaourt au goût prout
Du potage au vieux fromage

Le papillon a chaud
Il devient blême
S’évanouit,

Et le tombeur tombe
Dans un gros truc marron !

Houlala
Le voilà
Les pattes en l’air
Les ailes de travers
Et le nœud papillon
Tordu en tire-bouchon

« Quel air ridicule ! »
Dit Madame libellule

« Quelle abominable haleine ! »
Ajoute la belle abeille

« Regardez cet empoté ! »
Renchérit la scarabée

Mais la mouche
Les mouche toutes

En lui collant de gros bisous
Claquant bien fort sur les deux joues.

Car si l’amour
Est bien aveugle
Pour ce qui est de l’odeur
C’est une affaire de goût.




vendredi 19 février 2010

Concours : Votre petit chaperon rouge ?

Coucou à tous ! Cela faisait un petit bout de temps que j'avais envie d'organiser un concours de dessin (collage / peinture / photo / photomontage / etc.) alors zou à l'occasion de la sortie de Rouge ! :

Envoyez-moi votre petit chaperon rouge à vous !

Vous avez jusqu'au 19 mars.

Évidemment, les participations des enfants sont les plus que bienvenues ! D'ailleurs, comme j'aime bien l'idée que chacun ait sa chance, ce sera un tirage au sort qui décidera lequel est le plus beau des plus beaux, celui qui recevra en cadeau un exemplaire dédicacé de Rouge !... A très bientot j'espère : je guette ma boîte mail :-)

jeudi 18 février 2010

A rougir de plaisir *^^*


De nouveau une petite critique drôlement sympathique... Un grand grand merci au site Choisir un livre ! C'est vraiment super de voir son livre plaire :-)

mardi 16 février 2010

Le papillon et la mouche en images :-)

Nous avons pris un peu de retard avec le Projet Ricochet, mais ça y est, la machine est bel et bien lancée et nous pourrions peut-être même être prêtes à temps ! Si si ^^ Voici donc les images de notre papillon et de sa jolie mouche... J'aime beaucoup beaucoup ! Grazie mille Giulia :-)


lundi 15 février 2010

Dans le parc...


Youpi, une nouvelle image de Lydie ! Et croyez-moi ou pas, la marelle est une simple coïncidence ! Enfin... Moi je parlerais plutôt de télépathie imaginative : Lydie et moi, on se promène sur la même longueur d'onde, et c'est vraiment super ;-) Belle journée à tous !

vendredi 12 février 2010

Compte polaire...

Notre premier projet Rouge ! va bientôt s'installer sur les étagères des libraires, alors nous pensons avec Élise à notre second bébé... On lui cherche encore un nom, mais on peut déjà vous dire que la couleur dominante sera le blanc, celui de la banquise et de ses habitants. Là, il s'agit juste d'un crayonné au feutre, mais Élise reprendra ses linos et y ajoutera quelques papiers collés dans les tons gris... ça va être booooooooooooooooooooo :-) A tout bientôt !

jeudi 11 février 2010

Un petit Rouge au bar ^^

Voici une photo du petit dernier de la famille : Rouge ! avec la petite dernière de la famille : Lisa... En situation, on voit mieux qu'il est petiot petiot. Vous remarquerez aussi sur la droite un morceau de mon printemps personnel. C'est trop chouette comme ces petites fleurs jaunes mettent un rayon de soleil dans l'hiver... Merci Tiphaine ;-) Et à tous, une très belle journée... sous la neige ?

mercredi 10 février 2010

31 mercis :-)

31 ans, même plus mal aux dents, un prince charmant, trois chouettes enfants, et plein d'amis, de famille, de collègues qui me souhaitent des tas de joyeux anniversaires... Moi je dis, c'est trop bien la vie :-) Je resigne volontiers pour 31 nouvelles années... Il est où le contrat ? Merci Francesca pour cette jolie image, et merci à tous les autres pour vos souhaits, ici et là !

mardi 9 février 2010

Dans les nouveautés Ricochet...


Ojni c'est un peu la bonne fée du web : dès qu'elle y croise un truc chouette, ou un service à rendre, ou bien un petit plaisir, hop elle est prête ! Aujourd'hui, en passant, elle me signale ce lien : Rouge ! sera bientôt là, et j'en suis ravie, mais c'est encore plus extraordinaire de voir comme il est entouré :-) Merci, merci à tous, et belle journée !

lundi 8 février 2010

Ballet de princesses

Je suis en train de travailler sur mon prochain projet en histoire des arts : les représentations des princesses à travers les siècles... Un projet vraiment enthousiasmant qui me fait farfouiller dans les réserves virtuelles de la RMN. Je sens que ça va être affreux d'en choisir juste une petite dizaine ! Heureusement, blogger m'autorise à combler un peu la frustration en vous glissant ici et là quelques perles... Voici par exemple :

Une vieille petite fille dont je viens de tomber en amour :-) Il s'agit de Victoire de France peinte par Adélaïde Labille-Guiard à la fin du 18e. On dirait qu'elle vient de ressortir son déguisement favori...


Deux pitchounettes mignonnes comme tout, il s'agit des jumelles Elisabeth et Henriette et ce sont les grandes sœurs de la dame ci-dessus... Le tableau serait de Pierre Gobert.

Et enfin, cette jolie princesse grise et fière... La dégaine, la bouille, la coiffure improbable, j'adore tout ! Il s'agit de la princesse de Lamballe, la grande copine de Marie-Antoinette. Sa mort fut atroce et cette jolie tête fut promenée dans Paris sur un pic. Ce tableau me rappelle fort le travail d'un illustrateur super connue mais dont je n'arrive pas à retrouver le nom alors que si vous pouviez m'aider ce serait cool parce que sinon je sens que ça me pourrir le neurone ^^ Merci !

dimanche 7 février 2010

La vieille reine et la marelle


Vendredi midi, Flavia Sorrentino me contacte pour savoir si je n'aurais pas un texte à lui proposer... Je saute de joie, parce que j'adore depuis longtemps son travail, et puis je retombe sur ma chaise : non je n'ai pas de texte... J'ai peu écrit depuis Montreuil. Presque pas en fait. A part sur Rome, évidemment... Mais en en me promenant sur son book, ses belles dames élégantes se mêlent à mes envies de marelle, et voilà. Le texte vient, et surtout, le texte lui plaît ! Je suis doublement heureuse, et de ne pas rater cette collaboration, et aussi parce que ça me faisait un petit peu peur ce moment creux... Enfin, le petit caillou est à la moitié de la route : j'espère maintenant que le texte vous plaira :-? Je vous préviens, c'est un peu triste... Des bises et à vite !

La vieille reine

Près de la marelle
Une vieille reine
Se promène
Avec peine…

Sans rêve
Et sans haine.

Dans la cour
Les enfants jouent

La vieille reine
Echangerait
Volontiers
Les pierres
Et les perles
De son diadème

Contre un petit caillou,

Pour un dernier petit tour.

Un
Elle se souvient

Deux
Elle a été heureuse

Trois
Avec son petit roi

Quatre
Malgré quelques écarts

Cinq
Ils ont eu un petit prince

Six
Qui a grandi, grandi

Sept
Et aimé une princesse

Huit
Et ainsi de suite

C'est la vie qui file.

De jour
En jour
La reine
Pousse
Son caillou

Jusqu’au ciel.

Des hirondelles
La prennent
Sur leurs ailes.

Dans la caresse
Des courants d’air
La veille reine
N’est plus certaine
De vouloir retourner sur terre.

Près de la marelle
Une vieille reine
Sommeille
Sans peine.

vendredi 5 février 2010

Les hirondelles de Babel...


J'ai fait un petit point sur les traductions et c'est juste fantastique ! Vraiment, un immense merci, vous avez fait de cette petite histoire un projet vraiment à part ! Et un grand merci aussi à Francesca pour cette superbe idée, ainsi que pour les images, cela va de soi :-) Je vous en mets un petit bout ici, juste pour le plaisir... Mais je me suis aperçue qu'il manque une traduction anglaise ! Si un lecteur shakespearophone voulait bien nous donner un petit coup de main, ce serait super... Si possible, pas les deux premiers couplets qui ont été beaucoup traduits, mais un ou deux des autres... Il manque aussi la version italienne ! C'est un comble, là ^^ Je m'y colle de suite et Francesca me relira. Moult bises et à très vite, very soon, e prestissimo !


Les hirondelles volent bas
Mais les enfants ne les voient pas

הסנוניות עפות נמוך
אך הילדים לא רואים אותן

Die Schwalben fliegen niedrig
Aber die Kinder sehen sie nicht

Las golondrinas vuelan bajo
Pero los niños no las ven

Hirundines humiles volant
Sed infantes eas non vident.

Svalorna flyger lågt,
Men barnen kan inte se dem

Ласточки летают низко,
Но дети иx не видят.

A fecskék alacsonyan szállnak,
de a gyerekek rá se rántanak

mercredi 3 février 2010

De la marelle...

Les traductions sur nos hirondelles se multiplient, et c'est génial ! Mais visiblement, deux vers posent problème :

Seul compte le ciel
Du bout de la marelle

Du coup, j'avais envie de répondre par un rapide blabla sur la marelle... peut-être le jeu le plus poétique qui existe ! On y joue à la récré, tout seul ou à tous, et il suffit d'une craie. On trace une sorte de parcours qui va de la Terre jusqu'au Ciel. Un peu comme ça :


Ensuite il faut un petit caillou...Un caillou pas trop léger, et pas trop rond. Un caillou parfait. On le lance bien dans la 1e case, et zou c'est parti, à cloche-pied on va jusqu'au Ciel puis on revient sur Terre. Interdiction de poser le pied dans la case où se trouve le caillou, et interdiction, évidemment, de toucher les lignes. Si on rate, c'est au copain suivant. Si on réussit, on lance le caillou dans la 2e case, puis dans la 3e, et ainsi de suite.

A noter : la récré n'est jamais assez longue pour arriver à l'ultime étape, celle où on lance le caillou dans le Ciel... D'ailleurs je ne me souviens pas vraiment avoir jamais fini une partie de marelle... Ce qui compte, comme souvent, c'est le chemin en sautillant.

A noter aussi : les marelles peintes dans les cours de récré à la demande des maitresses et aux frais de la mairie ne fonctionnent jamais... Les enfants, presque instantanément, se passionnent pour un autre jeu.

Et comme l'occasion est trop belle, je vous mets une toute petite chanson un peu triste mais très jolie de la graaaaaaande Anne Sylvestre ^^


La vie en Rouge !


Youpi, youpi, et re-youpi : ils sont arrivés et ils sont trop beaux ! Tout petit tout mimi avec ses 14 cm de haut ^^ Vraiment, il n'y a pas à dire, Møtus soigne ses bébés... Et ils devraient bientôt débarquer en librairie... Je suis ravie ravie, et Elise aussi ! Youpi :-)

lundi 1 février 2010

Help ! Besoin de votre aide pour nos hirondelles :-)


Oyez, oyez, vous toutes, tous, tutti, all... Avec Francesca, nous avions envie d'envoyer nos hirondelles accompagnées de plein de fragments de traductions... Le projet, en effet, nous semble bien se prêter à ce genre de petit jeu linguistique : les phrases sont très courtes, le thème est universel, et les hirondelles sont de grandes voyageuses. Donc, voilà. Si vous vouliez bien nous aider, ce serait super de prendre un vers ou deux et d'en proposer une traduction dans la langue que vous connaissez. Ensuite nous préparerons un petit melting pot ! Toutes les langues sont évidemment les plus que bienvenues ! Re-voilou le texte :

Les hirondelles

Les hirondelles volent bas
Mais les enfants ne les voient pas

Dans leurs jeux
Il fait tout bleu

Seul compte le ciel
Du bout de la marelle

Le vent n’a d’importance
Que pour porter le cerf-volant

On se moque des nuages
Si on joue à cache-cache

Jamais on n’a froid
Lorsqu’on est le chat

On rêve de tornade
Blottis dans un carton à voile

Et si l'on craint d'être mouillé
C'est pour nos bateaux de papier

Les hirondelles volent bas
Mais les enfants ne les voient pas

Petit,
La pluie
Est toujours une surprise.

Tout plein de mercis, et de danke, et de grazie ! Avec quelques kisses aussi ;-)