mardi 31 mars 2009

Le projet secret d'Ojni ^^

Hé hé, c'était moi l'agent double... Depuis le temps qu'on se croisait par blogs interposés avec Ojni j'ai été super ravie qu'elle me propose de lui écrire un texte pour un concours hongrois :-) Thème imposé : la ville. Et voili voilou le texte :

Dans la ville, tout est gris.

Gris en haut, gris en bas,
Gris les murs, et les trottoirs,
Gris les pigeons comme les souris,
Et même les chats, quand vient la nuit.

Dans la ville tout est gris,
Tout est gris à en pleurer.

Les traces de pas sur le pavé
Les affiches mal collées
Les rêves en carré
Et les gens toujours pressés.

Un enfant,
Pourtant,
Est content.

Dans ses mains,
Il tient
Les couleurs de demain.

En passant vite
On ne voit qu’une boîte grise
Une petite boîte carrée
Un peu salie et mal collée…

Mais dans cette boîte
Il y a une graine,
Et dans cette graine
Il y a un arbre
Et dans cet arbre
Il y a tant de promesses !

L’enfant rêve de fleurs pour le printemps
En rose, en mauve ou bien en blanc,

Et pour l’automne il veut des pommes,
Des rouges, des vertes ou bien des jaunes,

Et toute l’année, il pourrait jouer
A loup, cache-cache ou chat perché.

Au milieu de la place
L’enfant s’installe :

Il plante
Et attend

Attend
Attend.

Les gens passent, et repassent,
C’est normal, sur une place.

Mais voir un enfant qui attend
Ça, ça leur paraît étrange,

Alors un homme s’arrête
Et puis deux, et puis trois,
Et tous ensemble ils cherchent
Ce qui pourrait bien pousser là.

Ils attendent,
Ils attendent.

Alors une femme arrive,
Et puis deux, et puis trois,
Et toutes ensemble se disent
Qu’il ne fait pas si froid.

Ils attendent,
Ils attendent.

Alors un petit garçon vient,
Et puis deux, et puis trois
Ils promènent leur chien
Mais ont envie de s’arrêter là.

Ils attendent,
Ils attendent.

Une petite fille se joint au groupe,
Et puis deux, et puis trois,
Elles reviennent tout juste des courses
Et distribuent leur chocolat.

Les filles et les dames
Les hommes et les gars

Ça fait beaucoup de gens,
Tout autour de l’enfant

Qui attendent
Qui attendent.

Mais à la fin de la journée,
Rien n’a poussé.

Très bientôt,
Il fera nuit,
Et de nouveau
Tout sera gris…

Tout en gris ?
Vraiment gris ?

Du rose, du mauve, du blanc,
Il y en a sur tous les gens :
Dans les habits,
Dans les sourires.

Du vert, du rouge, du jaune,
Il y en a sur chaque personne :
Dans les vêtements,
Les sentiments.

Alors l’enfant se dit
Qu’il suffira d’être ici
Pour demain pouvoir jouer
A loup, cache-cache ou chat perché.

Dans la ville,
Tout est gris.

Gris en haut, gris en bas,
Gris les murs et les trottoirs…
Mais ça ce n’est que la boîte :

Car dans la ville
Brillent aussi
Les couleurs d’aujourd’hui.

Il suffit
Pour les faire vivre
D’un peu de temps,
Et d’une graine, éventuellement.
Ho, et puis je ne résiste pas... C'est super émouvant de voir son texte traduit ^^ Merci Ojni !

lundi 30 mars 2009

Hoooo plein de beaux chevals !


Je suis allée piquer ces croquis chez ma copine Gwendoulash qui est en train d'illustrer l'histoire pour le petit Stan. Je vous rappelle le sujet par lui choisi : Un cheval, une autruche, un homme qui les surveille pour qu'ils ne partent pas... Hé, dites... Vous n'avez pas comme une irrésistible envie de leur tendre un sucre aux bestiaux...? Non...? y a que moi :-?

dimanche 29 mars 2009

Je ne résiste pas...


Je suis en train de préparer un cours pour mes petits HIDAïstes sur les représentations de la ville au début du siècle, et du coup je ressors les images de messir Giorgio de Chirico sur lequel je travaillais pour mon mémoire de maîtrise, pardon master I. Oui, parce que le monsieur a commis un roman... mais vous pouvez le zapper sans complexe, vraiment :-/ Le petit frère Alberto Savinio est bien plus sympa à lire ! Il fut d'ailleurs l'objet de mon mémoire de DEA, pardon, Master II.

Bref, tout ça pour dire qu'il va falloir absolutly sans faute que j'aille voir la rétrospective qui lui est consacrée au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris jusqu'au 24 mai... Z'y êtes allés vous ?


Ce tableau s'appelle Mystère et mélancolie d'une rue, il date de 1914, et c'est mon préféré peut-être. Si ma mémoire est bonne, c'est à travers celui-ci qu'Apollinaire découvrit De Chirico : il l'aperçut dans une vitrine et, tout bouleversiphonné il sauta du bus, pour aller s'enquérir du nom du peintre. Du coup il présenta le jeune Giorgio à Picasso, Braque et autres Derain ou Picabia.

samedi 28 mars 2009

Des pommes à croquer...

Un nouveau petit bout tout chaud, tout chou, de ma compère Delphine Brantus pour l'album La chauve-souris et l'étoile qui sortira en septembre 2009 aux éditions Auzou.

Et vous savez quoi ? C'est quasi-quasi fini ! Je sens que l'été va nous sembler loooooong ^^

[Ceci dit, on pourra toujours passer le temps avec des blagues Carambar... Vous savez ce qui est pire que trouver un vers dans une pomme ? Non ? Allez, je vous laisse chercher un peu... hé hé...]

jeudi 26 mars 2009

Et de 3, Youpi-Ya !

Je vous en avais déjà parlé il y a un petit bout de temps, mais ça y est : c'est officiellement officialisé de manière officielle, promis, juré, signé et tatoué même pour l'occasion :


L'album Grand, Moyen et Petit sortira fin 2009
aux trop chouettes éditions Frimousse
avec la trop fortiche Célia Chauffrey
et devinez quoi : je suis trop contente ^^

L'image du dessus est une ancienne, mais elle donne un peu le ton de ce que sera ce petit 3e !

samedi 21 mars 2009

Les pissenlits de Lise...


Certains d'entre vous ont certainement déjà croisé sur le blog de Lise ces jolis pissenlits... Elle les avait présentés pour son diplôme de fin d'étude. Perso ce fut le coup de foudre, et dans ce cas, pas moyen de me retenir : je propose un texte :-) Mais là où ça devient vraiment youpi, c'est que le texte a plu à Lise ! Elle a redisposé les images, retravaillé la mise en page, mis un peu de couleur, et voici le résultat téléchargeable tout entier ici. Merci d'avance pour vos avis !

Et ensuite, notre pissenlit partira à la recherche d'un éditeur... Vous savez comment l'aider ;-)

jeudi 19 mars 2009

Ho, les belles chaussettes dépareillées !

Petit à petit, entre deux copies, je lis les histoires du projet 6 de Ricochet... Et du coup, j'avais envie de vous faire partager quelques coups de cœur, cinq petites histoires résolument pas pareilles :




L'étoile d'araignée de Christos Ortiz et Delphine Brantus


Le grand secret d'Abeba d'Agnès Laroche et Sabbio


Les tricots de Linette de Christelle Huet-Gomez et Julie Boeuf

Tombée du ciel de Marion Bernard et Diane

Et je n'ai pas tout lu, loin de là ! Apprêtez-vous donc à voir exploser le Top 5... D'ailleurs ils sont déjà 6 ^^

dimanche 15 mars 2009

Beau lot pas cher :

Le projet 6 est arrivé !

42 histoires sur le thème "En chaussettes"


Courez-y vite :
il y a plein de trucs "Wahou !", voire carrément "Hoooo !"...

C'est ici ou sur l'image :-)

Qui a une bougie ?


Un joyeux anniversaire mon blog, et un graaaaaaaaaaaaaaaaaaaand merci à vous tous pour tous vos petits mots sympa, mes vitamines du matin ou douceurs du soir ! Que de rencontres ces 12 derniers mois, et que de projets ! Que l'année qui vient soit tout aussi pleine et tout aussi belle :-)

Cette brioche toute miam a été préparée par Chardin. Merci JS ^^

samedi 14 mars 2009

Une histoire à l'autruche sauce cheval :-)



Vous souviendez-vous de l'histoire que je devais écrire pour Gwendoulash, sur le sujet du petit Stan (je ne me lasse pas de le répéter ^^) : Un cheval, une autruche, un homme qui les surveille pour qu'ils ne partent pas...

Bon, l'accouchement a été difficile (en même temps, c'est 20 œufs de poule d'un coup, hein !), et ça reste un premier jet, mais je veux bien vos avis... Si il y a des trucs qui clochent, des trucs en trop ou des trocs en trup d'ailleurs... Bref, ça va :-?

Une autruche et un cheval
Se partageaient un enclos

Mais il faut bien dire
Que la vie
N’y était pas toujours facile !

Car si le cheval,
Sagement tournait en rond
Pour l’autruche sa compagne,
Il n’en était pas question !

L’autruche zig-zague,
Zag-zigue aussi des fois
Tourbillonne en vagues
Ou sautille des entrechats.

Ça donnait des trucs marrants
Mais aussi plein d’accidents
Et si les autruches
Avaient des dents
Elle n’en aurait plus
Depuis bien longtemps.

On planta donc des poteaux
Pour diviser en deux l’enclos.

Ce fut ce qu’on peut appeler
Une fausse bonne idée :

Le cheval trop habitué
N’arrêtait pas de se cogner

Et l’autruche en virevoltant
On ne sait pas trop comment
Se retrouva chez son voisin…
Bref, ça n’avait servi à rien.

On posa donc un emploi du temps.
Chacun son tour :
Un jour dehors, un jour dedans...

Mais en attendant c’était la cage !
Une punition tous les deux jours ?
Même si on a été sage ?

Ça ne va pas bien la tête ?
Les bêtes ne sont pas si bêtes !

Non non non !
Il fallait trouver une solution.

L’autruche promis d’essayer
Et elle se mit à tourner
Derrière le cheval
Pas après pas

Jour après jour
Tour après tour.

Mais elle dépérissait
Se rabougrinait
Rapetissait
Sans arrêt.

Encore quelques tours,
Et elle ressemblerait à une poule.

Vraiment, ça n’allait pas !

La vie au pas
C’est trop raplapla

La vie au trot
C’est pas rigolo.

Le cheval, pour qu’elle se repose,
Proposa de la prendre sur son dos.

L’autruche accepta avec joie
Et même ça la requinqua :
Elle fit un rapide entrechat
Suivi d’un joli petit zig-zag

Elle était repartie,
Mais en reine de voltige !

Tandis que tournait le cheval
L’autruche dansait le cha-cha-cha.

Ils eurent un tel succès
Avec leur numéro
Qu’on ouvrit leur enclos
Pour les faire voyager.

Mais même alors,
Même dans l’immense dehors
L’autruche jamais ne descendit :
Elle était bien sur son ami.

jeudi 12 mars 2009

Et si nous autruchions un instant ?


Pfff et repfff... C'est dur !! J'essaye de trouver une histoire pour Gwendoulash sur le sujet de Stan, qui est (je vous le rappelle parce que le sujet vaut son pesant de cacahouètes) : Un cheval, une autruche, un homme qui les surveille pour qu'ils ne partent pas... Rien que. J'avoue galérer un poil, pardon une plume, mais du coup j'apprends plein plein de trucs sur la trépidante vie de ces volatiles non volants :

- Une autruche peut éventrer un lion d'un coup de pied.
- Elles ont les yeux plus gros que le cerveau.
- Un œuf d'autruche équivaut à 20 œufs de poule.
- Elles un système de polygamie vachement bien organisé.
- Elle est le seul oiseau à posséder une vessie qui collecte le pipi.
- Elle a également des cils, contrairement à ses compagnons à plumes.
- Elle fournit la plume que les dieux égyptiens posent sur balance qui pèse les âmes.

Si j'en trouve d'autres, je vous tiens au courant... Et au pire, on fera un documentaire ^^

L'image est de Gwendoulash, qui est plus en avance que moi sur ce coup là !

mercredi 11 mars 2009

Coeur en vue !!


Un petit, tout petit, morceau du projet La petite chauve-souris et l'étoile qui prend ces jours-ci de bien belles couleurs ! Merci aux pinceaux de Delphine et aux éditions Auzou qui veillent sur le bébé ^^

lundi 9 mars 2009

" Princesse cherche prince "


Bonjour bonjour ^^

Que de projets sur le forum Ricochet ! Cette fois il s'agit d'écrire des textes personnalisés pour une classe de CP quelque part par là-bas, du côté de Woerth, en Alsace... Les enfants lancent des thèmes, et nous binômons entre auteur et illustrateur pour lui monter un projet. Avec Julie, nous avons décidé de répondre au sujet de la petite Lucie : "Princesse cherche prince". Je pensais choisir la facilité, et ben, pas du tout ! Il y a déjà eu tellement de parodies de parodies de parodies que ce n'est vraiment pas facile de faire original ! Après quelques jours de neuroneries aussi intensives que vaines, j'ai décidé de faire une histoire spécialement pour la boîte à couture de Julie... Voilà donc le résultat, critiques bienvenues ! D'avance merci :-)

La princesse de chiffon

C’est l’histoire d’une poupée de chiffon
Qui était toujours mal fichue :
Une fois il lui manquait un bouton
Une autre elle était décousue…

Elle se retrouvait sans arrêt
Dans la boîte à couture
Celle de grand-mère bien sûr
A attendre d’être réparée.

Elle s’y trouvait ce jour-là
Et il y faisait un peu froid
Elle attrape un épais drap
Qui justement traînait par là.

Mais grand-mère est maligne
Quand elle voit le bout de feutrine

Elle coupe, coupe par ci,
Elle coupe, coupe par là,

Coud un bouton par ici,
Et un bout de truc par là.

Elle attache sur les tresses
Une couronne de princesse !

Une couronne ! Zut alors,
Ça complique drôlement les choses,
Une couronne ! Mince de mince,
Il lui faut maintenant un prince.

Une princesse sans prince
C’est comme une cerise sans gâteau
Ça sert à rien,
C’est juste beau.

La princesse cherche dans le coin des boutons
Pas de prince, non.
La princesse cherche dans le coin des fils
Pas de prince, vide.
La princesse cherche dans le coin des rubans
Pas de prince, vraiment.

A suivre !


Hop et maintenant, je dois trouver une histoire pour ma compère Gwendoulash sur le sujet de Stan : "un cheval, une autruche, un homme qui les surveille pour qu'ils ne partent pas"... Hé hé... Et là il n'y a pas de parodies de parodies... Hum ^^'

jeudi 5 mars 2009

Un petit pissenlit...

Bonjour, bonjour !

Un petit post faire-part pour annoncer un nouveau projet avec la très douée Pauline Kalioujny lauréate du concours "Vent d'Asie" organisé par le festival Asie en Lumière... C'était avec cette image :


Et voici donc le début du texte que je lui ai proposé (je garde le dragon pour une prochaine fois ^^) :

Un pissenlit dans la ville
Entouré d’immenses murs gris
Se sent tout petit, petit.

Alors la nuit,
Quand tout le monde dort
Il rêve d’être tournesol

Le long d’une rivière, sur le bord du chemin
En haut d’une colline ou auprès d’un moulin.

Toute la journée,
Ses beaux pétales dorés
Brilleraient sous le soleil,
Son frère, son pareil.

Mais c’est qu’ici,
Si petit,
Même en tordant fort sa tige
Il n’attrape à l’occasion
Ou à gauche,
Ou à droite
Qu’un tout petit bout de rayon.


Mais c’est qu’ici,
Si petit,
Avec tous ces murs gris,
Il n’y a pas d’horizon
Ni à gauche,
Ni à droite
Tout est bouché par les maisons.

etc. etc.

mercredi 4 mars 2009

Les voilà !

Comme promis, voici une image toute neuve de L'épouvantail, projet en binôme avec Lydie Sabourin qui sortira en mai aux éditions Points de Suspension... Ho, et puis allez, une deuxième, je ne résiste pas à l'envie de vous montrer ce petit chemin bordé de papillons ^^

(Je vous conseille de cliquer un petit coup : en grand c'est bien plus mieux !)

Frime du matin :-P

Wahou, j'ai ma première page web pour moi toute seule ! Avec plein de mots gentils dessus, et plein plein de place pour mes futures nombreuses publications. Mais si, mais si. Et en plus, c'est sur le joli site de Morgan : Papier (de soie), encre (de chine) et couleurs (si nuancées), que si vous ne le connaissez pas encore, je vous conseille d'aller dare dare y jeter un œil ! (et de le récupérer après, c'est crado ces yeux qui trainent partout... excusez il est tôt ^^) Bref, un grand grand merci à Morgan et c'est ici que ça se passe :


Jolie carte, aussi... D'ailleurs, si j'ai bien tout suivi, on la doit à Coralie.

dimanche 1 mars 2009

Et le lendemain, le matou ...?

Alors voili voilou, figurez-vous qu'on a un gros problème : ma copine Claire Garralon a donné vie à ce craquant matou endormi... jusque là, ok... mais emportée par son talent, elle n'a pas réfléchi à la façon de finir l'histoire. Or, à mon très humble avis, il lui faut une chute digne de ce nom à cet album, un truc chic et choc, et un peu chuc même... Si si. Donc, on est en pleine recherche d'idée lumineuse... Voilà donc le début de l'histoire, si vous avez une suggestion de suite, dites-le vite ! D'avance merci :-)



Rhalala... C'est beau... Merci Claire de me les prêter ! (Mais il faudrait que tu nous fasses un blog quand même un de ces quatre... C'est ballot de ne pas faire partager tout le reste, les poussineries notamment !)