samedi 29 novembre 2008

Hop, un petit coup d'Ali !

Ce blog manque de gwendoulasheries, vous ne trouvez pas ? C'est la faute à Montreuil et à Figure Future qui nous l'ont volée. Bon, ben puisque c'est comme ça je ressors un vieux dessin d'Ali et de son voisin Martin :

Du matin jusqu’au soir :
Ils se lançaient des regards

Qui disaient « tête de lard »,
Ou « vieux tricot ringard ».

Et du soir jusqu’au matin,
Il s’observaient en coin,

En pensant « Mais quel sale groin »,
Ou « Va te faire défrisoter le crin ».


D'ailleurs, on va peut-être bientôt pouvoir lancer le dossier... non :-?

mercredi 26 novembre 2008

Z... comme Zouave.

Le Zouave, le vrai, est un militaire. Il s'agit en effet d'un corps d'infanterie qui tire son nom d'une tribu kabile les Zouaouas qui fournissait à l'origine le gros du recrutement. Mais très vite, les Zouaves ont été pris chez les fils de gaulois : ils se sont alors répandus, et l'on vit des zouaves en Amérique, au Vatican, etc. Le corps fut dissout au 19e siècle, mais le Zouave fit par la suite une brillante carrière dans le civil...

Sur ce, je file à Montreuil ! A bientôt :-)

mardi 25 novembre 2008

Y... comme Y.M.C.A.

Avouez : vous avez tous au moins une fois dansé sur ce tube. Tous. Si si, obligé. Mais savez-vous ce que signifient ces quatre lettres ? Il s'agit en fait de l'abréviation de Young Men's Christian Association. Mais ne rigolez pas, ce sont des gens très bien ! Ils ont eu trois prix Nobel de la paix et sont à l'origine du basket et du volley. Pour de vrai ^^

lundi 24 novembre 2008

X... comme x, x, x et x.

C'est fou ce que cette lettre peut servir ! Vous pouvez vous creuser la tête en mathématiques pour trouver ce que vaut x, tout en portant des slips XS (on peut rêver ^^), ou même vous pouvez naître sous X, passer aux rayons X, poser une plainte contre X, puis regarder un film X. Le point commun ? Le caractère inconnu, ou innommable... Sauf pour la petite petite culotte : là c'est l'abréviation de eXtra Small.

dimanche 23 novembre 2008

Un second bébé ricochet : Mlle C.

Youpi ! Vive le Projet 6 ! Je vous parlais la semaine dernière du projet d'album "Mlle Tricotin" avec San-tooshy , voici donc une seconde demoiselle, très très différente : Mlle C.

Elle est belle, hein ? Elle est de Caroline D dont je vous invite illico presto à aller visiter l'univers, avec une ambiance que j'aime vraiment beaucoup. Mlle C. attend son texte, donc, que j'essaye de bidouiller entre deux copies. Il y aura juste une petite coloration de cheveux à faire parce que... parce que... ho et puis non, faisons durer le suspense ;-)

A bientôt !

vendredi 21 novembre 2008

Papy 1 & Papy 2...

Le projet "J'avais un papy" avec Bnito avance, doucement mais sûrement... Voici déjà les deux premières pages :


Si tout va bien, le projet sera présentable pour Montreuil :-)

W... comme Whisky.

Alors, tout d'abord soyons précis : le Whisky n'est pas le Whiskey. Le premier est écossais, le second vient d'Irlande. Tous deux en revanche viennent du gaélique uisge beatha « eau-de-vie », aqua vitae en latin (il y a des métaphores universelles ^^). Et le Bourbon ? C'est le cousin américain, qui contrairement aux deux autres, vieillit dans des fûts neufs. Son nom vient du comté de Bourbon appelé ainsi en hommage aux Français qui pendant la guerre d'indépendance avaient aidé les Américains à bouter les anglais dehors... Quelques années avant que nous passions lesdits Bourbon à la guillotine en fait. Cocori-hip-co !

jeudi 20 novembre 2008

Pierrot en couleur ??

Et oui ! Et ça lui va plutôt bien au teint, même :


Voici donc la 1ère planche du projet avec Caroline dans une version colorisée... Ce n'est qu'un premier essai certes, mais que je trouve fonctionner pas mal du tout ! Et puis du coup, moi qui craignais que l'effet "crayonné-stylo-billé" ne brouille la mise en couleur, et bien me voilà convaincue ^^

Et vous donc ? Qu'en pensez-vous ?

V... comme Vasistas.

Alors, très chère Gwenaëlle :

Vasistas est un mot de l'Est emprunté à l'allemand « Was ist das ?» (Qu'est-ce que c'est ?) parce que c'est la question que l'on posait le plus fréquemment au guichet.

Voili voilou, vous savez tout ! Bonne journée :-)

mercredi 19 novembre 2008

Oscourrr !!

On me propose une invitation pour la soirée d'inauguration de Montreuil... Alors, évidemment, j'ai comme qui dirait une folle envie d'aller goûter ces fameux petits-fours dont on entend tant parler, mais d'un autre côté, l'idée de faire plante verte toute une soirée au milieu d'une foule d'inconnus me rend un peu verdâtre justement... Alors, amis blogueurs :

Y serez-vous ?

U... comme Urine.

Urine vient de aurina, déformation de aurum « l'or ». Le lien ? La couleur. Et puis l'urine ça peut rapporter gros : à Rome on la récoltait pour l'utiliser dans les tanneries. Du coup, Vespasien, économe et pragmatique installa des Vespasiennes, des toilettes publiques permettant une récolte efficace, et tant qu'à faire il mit une taxe dessus. Le premier gouverneur dame pipi en quelque sorte... mais pas le dernier, puisque sa célèbre réplique « L'argent n'a pas d'odeur » a eu biiiiiiiiiiiien d'autres occasions de servir depuis !

Image en grand chez Gwenaëlle !

mardi 18 novembre 2008

Projet 6, c'est parti !!


Le projet 6, c'est une opération Ricochet qui permet de mettre en relation des illustrateurs et des auteurs... En gros, on définit ensemble un thème, des illustrateurs proposent leur vision de ce thème à travers une image et les auteurs proposent d'écrire une histoire à partir de cette image... Vous me suivez :-?

Brèfle, j'avais craqué pour l'image de San Tooshy et ... elle a dit oui ! Heureuse je suis ^^

Voici donc l'image :


Et voilou le début de l'histoire :

Mademoiselle Tricotin

Mademoiselle Tricotin

Tricote tout ce qu'elle voit.
Du matin jusqu'au soir
Tricoti, tricota,
Tricota, tricoti
Elle agite ses aiguilles.

Si elle voit un mouton,
Elle en fait des chaussons !

Mais pas seulement...
Ainsi par exemple :

De l'ombre d'une forêt
Elle fait un chaud bonnet

D'un coucher de soleil,
Elle fait un cache-oreilles

Du bruissement des arbres,
Elle fait une paire de bas

Du chant des oiseaux
Elle fait un gros manteau

C'est que Mademoiselle Tricotin
Toujours craint que demain

Son ciel soit trop gris
Tricota, tricoti
Tricoti, tricota
Elle a peur d'avoir froid.


A suivre ;-)

T... comme Tourisme.

Le mot tourisme vient du tour que faisaient les jeunes nobles anglais aux 18e et 19e siècle : il s'agissait d'aller parachever ses études par un voyage en Italie et en Grèce, histoire de vérifier ses humanités...

Merci à Gwenaëlle pour ce bel anglais fraîchement diplômé !

lundi 17 novembre 2008

Zébulon décolle ^^


Voilà la première plaque d'Olivier pour notre projet d'album Le Ballon de Zébulon... Il me fait préciser que ce n'est pas tout à fait terminé, mais moi je trouve que c'est juste à moitié carrément magnifique, ou même un peu sublimement superbe... Ouais, rien que ça ^^

Vous n'êtes pas d'accord ?

Mille mercis Olivier... Je suis trop contente !

S... comme Salaire.


Salaire vient de salarium signifiant « ration de sel »... A une époque où le sel était extrêmement précieux, c'est ainsi que l'on payait les soldats ! Merci à Gwenaëlle :-)

samedi 15 novembre 2008

Aujourd'hui j'ai rencontré l'homme de ma vie...

Il a une belle moustache, il est normalien, et il s'appelle Alain :-) Je crois bien que je vais le prendre comme seconde âme-soeur loupée avec Voltaire.

Cela arrive parfois de tomber sur un bouquin avec lequel on est d'accord sur TOUT, un bouquin qu'on aurait pu écrire mais en beaucoup moins bien... Personnellement, ça faisait longtemps, mais qu'est-ce que ça fait comme bien !

Bref, je voulais vous le conseiller... Tout spécialement si vous êtes comme moi à tendance légèrement dépressivo-gratouilleur-de-nombril. C'est le bouquin coup de pied au cul qu'il nous faut, alors courez vite vous le trouver !


PS : Pas toi maman, je viens de te le commander sur Amazon ^^


vendredi 14 novembre 2008

R... comme Rubrique.

Rubrique vient directement du latin rubrica qui est une nuance de rouge, celle dont on se servait pour écrire les titres des chapitres... Le sens du mot glisse peu à peu pour signifier ce qui est introduit par ledit titre.

jeudi 13 novembre 2008

Crayonned or not crayonned ?

Dites, très chers lecteurs, nous sommes hésitantes Caroline et moi... Parce que l'effet crayonné (en haut) c'est tout doux et tout tendre, mais la ligne claire (en bas) c'est joliment net et ça correspond peut-être davantage au style de Caroline... Qu'en pensez-vous ?

Merci !!

Et pour le coup, en bonus, toute la première page version douce :


C'est beau :-)

Q... comme Quatre-quart.



Un quatre-quart, c'est un gâteau fait d'un quart de farine, un quart de sucre, un quart de beurre, et un quart d'oeufs. Pour la recette, c'est par ici et pour les images, c'est par ... Bon appétit !

mercredi 12 novembre 2008

Et moi, et moi, et moi :-)

Hier, je fus taggée. Si. Par Sabbio même. Alors, si j'ai bien compris le principe, il faut que je vous raconte six trucs tourniboulants sur Moi... Alors :

  • Moi est un pronom personnel tonique par opposition aux "je" et "me" qui sont atones. Il peut tout aussi bien être sujet que complément. "Moi, je mange des souris", "Les souris me mangent, moi", "La souris pense à moi".
  • Puisqu'il est tonique, il peut fonctionner séparément du verbe. Du coup on l'appelle aussi "forme disjointe". "Moi, tous les matins au petit déjeuner, je mange une souris".
  • On peut même l'utiliser à l'impératif ! Génial, non ? Sauf qu'on le place après le verbe. "Mange-moi cette souris tout de suite !"
  • Moi est un pronom personnel nominal parce qu'il représente une personne de l'interlocution (= un de ceux qui causent, tout le monde sauf "il" en fait qui du coup est pronom personnel représentant.)
  • Moi vient du latin me et il s'est prononcé "mouais" jusqu'au 18e s. "Moua" était la prononciation populaire parisienne, elle s'est imposée avec la Révolution Française.
  • La forme substantive "Le Moi" n'est pas une invention du 20e s. On la trouve déjà au 16e s...
Je crois avoir fait le tour... Si quelqu'un à une autre révélation, qu'il récupère vite ce tag !

P... comme Périzonium.

Un mot bien savant pour désigner le cache-zizi du Christ et par extension, celui de ses amis qui avaient tendance à se promener tout nus dans les tableaux... Par exemple, Le Jugement dernier de Michel-Ange regorgeait de quéquettes, saintes ou maudites... Pour y remédier, Pie IV demanda à un peintre du nom de Daniele da Volterra d'aller mettre des bouts de voiles partout où besoin était. Résultat, le pauvre se vit attribuer le surnom de Braghettone "M. Braguette", ou plus exactement "M. Culotte". Quant au véritable Périzonium, vous pouvez aller l'adorer à Aix-la-Chapelle en Allemagne.

Pour l'image en plus grand, en revanche, c'est chez Gwenaëlle !

mardi 11 novembre 2008

Tricotons rouge !

Voici un petit projet (parti d'une crise chaussettienne ^^) qui est arrivé entre les mains d'Elise Carpentier, une jeune illustratrice dont j'aime beaucoup le travail :


Je mets un bout du texte, pour ceux qui auraient le courage de lire :
La mamie qui aimait le rouge

Il était une fois
Tout au fond d’un bois
Une bien jolie
Petite mamie.

Elle avait les joues rouges
Un immense rosier rouge
Une ravissante robe rouge,
Et même de longs rideaux rouges.

Vous l’avez deviné :
C’était sa couleur préférée.

Cette petite mamie
Passait ses journées
A tricoter, tricoter
Surtout pour sa petite fille.

Tricoti, tricotin
Au premier matin

Elle lui offre deux belles chaussettes
Pour qu’elle aille jouer dans l’herbe

Mais voilà qu’attaque
Une bande de limaces
Croyant voir
Des fraises des bois !

Tricoti, tricotin
...

lundi 10 novembre 2008

Merci !!!

Un gros gros gros merci à Lydie qui m'a autorisée à utiliser une de ses images pour ma bannière... C'est en fait un petit bout de notre projet L'épouvantail. Au début je pensais prendre les oiseaux qui blablablitent, mais l'espace à droite étant insuffisant, j'ai finalement opté pour le vent qui tourne !


Qu'il est beau mon blog comme ça ! Je suis trop fière :-)

O... comme Omnibuler ? ou Obnibuler ?

Ou Obnibuler ? ou Omniluber ? Obnubiler en réalité qui vient de ob « devant » et de nubes « nuage », également employé au sens figuré pour « obscurité ». Obnubiler c'est donc techniquement "couvrir de nuages", et par métaphore "obscurcir l'esprit". Obnubilant, non ?

dimanche 9 novembre 2008

Le voilà !

Le storyboard des quatre premières planches, et dans une chouette mise en page en plus ! Merci Caroline ^^

samedi 8 novembre 2008

Au clair de la plume...

Caroline avance : sa jolie puce s'éveille et notre petit bout de chou prend forme. Pour la petite Juliette, vous pouvez l'admirer ici. Pour le petit Pierrot, je comptais vous mettre le storyboard de la première planche, mais le format ne passe pas... vous devrez donc vous contenter de ces deux premières cases :


A très vite pour la suite ^^

vendredi 7 novembre 2008

Zébulon, la suite !

Voilou quelques essais gravés que vient de m'envoyer Olivier :

Moi, c'est clairement le premier mon préféré ! Et vous ?

N... comme Nostalgie.

La nostalgie est une maladie qu'on a inventée tout exprès pour les gardes du pape : "les gardes suisses " qu'on appelait ainsi parce qu'on allait les chercher en Suisse. Ces jeunes hommes débarquaient donc de leurs montagnes natales avec dans leur panier un peu de pain, du fromage et leur certificat de moralité délivré par monsieur le curé. Au bout d'un moment pourtant ils dépérissaient : leurs chèvres leur manquaient. On parla alors de nostalgie du grec nostos « retour » et algos « souffrance », de mal du pays, quoi... Il est amusant de noter que ce "chez nous" a glissé de la sphère géographique à la sphère historique...

NB. Les costumes de Gwenäelle sont d'époque... En fait, ils se sentaient peut-être juste ridicules les pauvres :-/

jeudi 6 novembre 2008

Brrr...


Il y a comme un air de Klimt, en ce moment, par ici :-/

M... comme Miel en lune.

L'expression Lune de miel est une traduction de l'anglais Honeymoon. Le miel a toujours été considéré comme un aliment aux 1000 vertus, alors pourquoi pas celle d'apporter vigueur au futur papa et fécondité à la future maman ? Du coup, les jeunes mariés se devaient de s'abreuver à flot d'hydromel (boisson à base de miel) durant les débuts de leurs noces. La lune, quant à elle, était tout bêtement une mesure de temps, mesure de temps pas si bête toutefois puisqu'elle englobait nécessairement un cycle menstruel complet (une lunaison = 29 jours 1/2). Notons également au passage que la lune est souvent associée à la femme par son caractère changeant (si si mesdames, nous sommes le sexe instable) et à la fertilité comme vous le dira tout jardinier digne de ce nom. Et puis aussi, j'allais oublier : M ... comme Merci Gwenäelle !

Papy est arrivé !

Bon allez, j'assume : mes projets ne sont pas d'une gaieté folle en ce moment... Promis promis je retravaille vite la veine comique, et pas du tout au rasoir, bande de mauvaises langues ^^

Mais en attendant, voilou la première double page de Bnito pour le projet Papy. C'est triste, mais beau, non ?


mercredi 5 novembre 2008

L... comme Lupanar.


Dans Lupanar on retrouve la base Lupa « la louve » parce que les demoiselles qui logeaient dans ces maisons joyeuses, lorsqu'elles s'ennuyaient, se mettaient à la fenêtre en lançant des petits "Hou hou", qui rappelaient aux mâles de Rome le cri de la louve... Venant des descendants de Romulus et Rémus, ça a tout du complexe œdipien mal digéré.

Merci une nouvelle fois à Gwenaëlle !

mardi 4 novembre 2008

K... comme Kamikaze.


Kamikaze vient du japonais kami « seigneur, dieu » et kaze « vent », les kamikazes étant à l'origine deux typhons qui détruisirent au 13e s. la flotte des Mongols qui tentaient d'envahir le Japon. Hara-kiri est plus prosaïque puisqu'il signifie « ouverture du ventre ».

Merci Gwenaëlle pour ce Mongol qui s'envole ^^




Je voulais aussi rectifier, ou en tout cas compléter, une ancienne info : dracul signifie bien "dragon" en roumain, mais drach ola en irlandais ancien c'est aussi "mauvais sang", et vu que Bram Stoker est né dans la région de Dublin, il devait certainement être au courant...

Cochons, cochonnes & Cie.

Hop, juste pour remonter le moral de Sabbio ^^ une petite image du projet Ali au pays des cochons que nous sommes en train de monter avec Gwenaëlle... Je vous laisse retrouver qui est qui :

Didier le carrossier, Baptiste le fleuriste, Théodore le matador, Bernadette la gendarmette, Ivanhoé le kiné, Justin le musicien, Charlotte la pilote, Jérôme l’économe, Bastien le technicien et Hervé le jockey...


lundi 3 novembre 2008

Le projet X...

Avant de réattaquer pour de bon, je voulais vous présenter le tout dernier né de mes projets, un bébé esseulé recueilli par la talentueuse Claire Garralon, ses crayons et ses ciseaux :



Et le début en mots, pas tout à fait fixés cependant :

L'enfant X

Un papa, une maman,
Qui ne se sentaient pas assez grands
Pour élever un enfant
L'ont laissé
A peine né

L'enfant X

Ils sont arrivés
Eux qui en rêvaient
De serrer fort un enfant
De se sentir un peu géant en devenant
Un papa, une maman.

Quand ils ont vu cet enfant
A la croisée des chemins
Ils se sont sentis parents
Et ont séché leur chagrin.

L'enfant X
Les a suivi,

Et avec lui il emmène son morceau de chemin
Un carrefour dans le matin :

Une croix
Sur les bras
Comme un poids

Qu’il se traîne
Qui le gêne
Qui le freine.

Voili voilou... Vos avis, comme toujours, sont les bienvenus ^^