vendredi 17 octobre 2008

J... comme Je me sauve !

Oui c'est de la triche, en plus on est samedi, mais c'était pour vous dire que je me sauve vite vite en Italie traîner une bande d'élèves sur le mont Palatin (Au passage, je suis certaine que c'est le même type à l'humour douteux qui a nommé le Mont Palatin et le Pas-de-Calais...) que je ne reviens que jeudi soir fort tard pour repartir vendredi en Irlande. Bref, je vous laisse pour un petit bout de temps, mais n'en profitez pas pour faire des bêtises, hein ? D'ailleurs je vous mets un petit devoir maison, à rendre pour lundi 3 novembre au plus tard. Alors :

  • Pourquoi Syrinx panique-t-elle ?
  • La RN13 est-elle au-dessus ou au-dessous de la RN1 ?
  • Pourquoi les illustrateurs d'album sont-ils des pervers étymologiques ?
  • Mettre à l'impératif „Aller à Palavas-les-Flots” ?
  • Peut-on trouver des talents sur un banc ?
  • Pourquoi ne peut-on pas être mal luné un lundi ?
  • Pourquoi Amphitryon a-t-il dû se ruiner en Galak ?
  • Et surtout surtout : pourquoi y a-t-il un -s à Charles ?
Bonnes vacances !

I... comme Ignoble.

L’Ig-noble est tout simplement le non-noble… Dans le même genre, le vilain est d’abord le brave type qui habite la campagne (la villa, la ferme… qui donnera aussi ville d’ailleurs !). Ces mots vont se charger de tout le mépris dû aux classes travailleuses pour prendre le sens qu’on leur connaît aujourd’hui… Mais ne soyons pas trop manichéen : le mot bourgeois n'est guère mieux loti : d’abord simple habitant du bourg, puis symbole de réussite sociale, il est devenu aujourd’hui le symbole de la bêtise se contentant d’elle-même. Remarquez, le bourgeois n'est pas noble, ceci explique peut-être cela.

L'ignoble individu vilainement bourgeois du-dessus est de Gwendoulash, merci beaucoup !

jeudi 16 octobre 2008

H... comme Haire.

Une haire est un vêtement en crin que les moines mettaient en guise de mortification, elle était faite de poils, de cheveux donc, tout comme Hair, l’excellentissime film de Forman. Une aire cependant est une surface, en maths ou sur l’autoroute, tandis qu'un air c’est le truc qu’on respire, ou la tête qu’on a, quand ce n’est pas la musique qui trotte dedans… Moins usité, une erre est la vitesse naturelle du bateau, ou les traces d’un cerf, quand ce n’est pas le verbe errer ! A ne pas confondre en tout cas avec un hère qui est un jeune cerf ou un pauvre type paumé dans notre ère. Et n'oublions pas pour finir le R, 18e lettre de l’alphabet… Vous en voyez d’autres ?


Ce pauvre hère qui erre en haire sur une aire avec un drôle d'air en laissant des erres est de Gwendoulash, vous l'aurez reconnu ^^

mercredi 15 octobre 2008

G... comme Galaxie.

Galaxie vient du grec galaxias qui signifie route de lait, autrement dit voie lactée. Logique me direz-vous, sauf que : que viennent donc faire ces métaphores alimentaires au-dessus de nos têtes ? En fait, tout ça c’est la faute à Jupiter, souvenez-vous à la lettre S et Sosie, nous avions laissé Alcmène enceinte d’Hercule, fils de Jupiter. Quand le petit sort, son papa, pour lui assurer l’immortalité, veut lui faire boire au sein de Junon son épouse légitime. Le petit Hercule tétouille de bon cœur, mais la déesse finit par se réveiller et, horrifiée, balance le bébé à travers le ciel, créant au passage la voie lactée. Heureusement, le bébé pourra se consoler avec une tablette de Galak ou une barre de Milky Way…

C'est parti !

Nos deux petits poissons sont prêts à prendre le large ! Espérons qu'une fois dans l'océan de l'édition, ils sauront éviter récifs et requins et qu'ils trouveront bientôt asile dans des pages accueillantes ^^

Un gros coup de chapeau au passage à Chicoumi qui a monté ce projet en un temps record ! Une efficacité redoutable pour un résultat que je trouve vraiment vraiment super :

(Mon image est toute riquiqui mais vous la trouverez impecc chez Chicoumi...)

mardi 14 octobre 2008

F... comme Fontaine.

Restons dans le thème aquatique... Les fontaines n'ont pas été construites pour faire joli sur les photos des touristes, non non non : il s'agissait d'apporter à la ménagère de moins de 25 ans (l'espèrance de vie étant un peu moindre à l'époque^^) de l'eau pas trop cholérateuse... Ainsi, toutes les fontaines parisiennes étaient alimentées sous Napoléon par les canaux St Martin & Cie.

lundi 13 octobre 2008

E... comme Eliminez !


Vous connaissez le célèbre slogan ”Buvez, Eliminez” ? Hé bien à l'origine c'était ”Buvez et Pissez” mais on a jugé que ce ne serait peut-être pas tip top pour l'image de marque de la marque. On a donc changé le mot mais conservé l'idée. Et coup de chance inattendu : la polysémie du verbe ”éliminer” a permis plus tard de surfer sur la vague du produit minceur !

samedi 11 octobre 2008

Zébulon, le retour (en force) !

Bonjour bonjour !

Il ne me semble pas vous avoir encore présenté Olivier Philipponneau, le papa officiel de Zébulon. Nous attendions qu'il ait un petit peu de temps pour lancer véritablement la collab. Donc voilà, il est graveur, super talentueux, et il a déjà croqué quelques sympathiques bestioles. Maintenant, nous aurions besoin de vos avis pour les départager... So, si vous aviez 5 minutes pour cliquer, ce serait chouette ^^ D'avance merci !



NB : Vous avez droit à plusieurs choix...

vendredi 10 octobre 2008

D... comme Dracula.


Dracula, c'est le fils de Dracul et Dracul signifie Dragon en vieux roumain. Non pas que le papa du petit Dracula soit écaillé, cracheur de feu, ou avec une mauvaise haleine : c'est simplement l'animal qu'il affichait sur ses écussons. On s'étonnera au pasage de la relative rareté du caniche sur les armoiries de ces grandes familles féodales...

jeudi 9 octobre 2008

Youpi Youpi Youpi !

Ajourd'hui avec Célia, nous avons rencontré Sophie Corvaisier des éditions Frimousse pour causer ensemble du projet "Grand, Moyen et Petit"... Bilan de la papoterie : début du chantier en janvier et sortie prévue pour octobre 2009. Youpi youpi donc ^^

Et en plus, ce sera dans la superbe collection qui a vu sortir dernièrement Tous les monstres ont peur du noir de Michaël Escoffier et Kris de Giacomo (que je ne suis pas peu fière d'avoir comme voisins de catalogue) avec du papier qu'il est boÔo, épais, mat, et doux, et tout, et tout... Et un 3e youpi !

C... comme Copain.


Le copain, c'est le cum-panem (avec-pain), celui avec qui on partage le pain... Compagnon vient exactement du même mot, mais au cas non-sujet (souvenez-vous de Charles et de ses souris) : puisqu'il est accentué différemment, moins fortement, il évolue beaucoup moins (cum > com et panem > pagnon). Et la copine ? Hum... rien à voir, c'est une invention du 20e siècle.

Vous trouverez deux autres copains cochons et une amitié plus électrique chez Gwendoulash ^^

mercredi 8 octobre 2008

1, 2, 3... On y va ?


Avec Lydie, nous aimerions passer au démarchage pour notre projet "1, 2, 3 Tina". Si vous avez quelques avis ou conseils de dernière minute, on les prend volontiers ! Encore merci... et promis si on devient riches et célèbres, on vous embauche dans notre comité de lecture personnel ^^






1, 2, 3, Tina !

Tina a :

1 papa
et
1 maman
ça fait
2 parents.

2 parents
dans
2 maisons

avec
1 grand-père
+ 1 grand-mère
= 2 grands-parents
pour papa

et
1 grand-père
+ 1 grand-mère
= 2 grands-parents
pour maman

Tout ça
Fait déjà
Autour de Tina
Pas mal d’amour

Jusqu’au jour
Où patatrack
Débarqua Sonia.

1 papa
+ 1 maman
+ 1 belle-maman
= 3 parents
Ça ne va pas
C’est évident.

D’ailleurs,
Tina a horreur,
Des chiffres impairs.

Elle a dit à son père
Qu’il pouvait vérifier :

Lorsque le postier
Ne donne qu’1 courrier,
À coup sûr
C’est une facture.

Et les marches d’escalier
Qu’on peut grimper
En sautant 2 par 2
Fonctionnent toujours beaucoup mieux !

Mais qu’il pense tout simplement,
Au fait que jamais jamais on ne vend,
Chaussures, chaussettes et bas
Par trois.

Jamais.
C’est un fait
Avéré.

Papa a rigolé,
A dit à Tina
De ne pas s’inquiéter
Parce que Sonia
Elle, était très sympa.

Même que pour faire connaissance,
Ils avaient eu l’idée de partir en vacances
Et d’aller prendre le bon air
3 semaines à la mer.

« 3 semaines ! » A dit Tina
Désespérée.
« À la mer ! » A dit papa
Très enjoué,

Puis il s’en est allé,
Comme si de rien n’était.

Quand les vacances sont arrivées,
Il a bien fallu y aller.

En chemin,
Dans le train,

Tina compte :

Mince, elle est dans le 13e wagon !

Elle croise 1, 2, 3 troupeaux tout plein de moutons,
Elle découvre 1, 2, 3 nuages en forme de cochons,
Elle aperçoit 1, 2, 3 hirondelles qui tournent en rond.

Et quand enfin elle voit la plage
Son livre est à la page 33.

Ils arrivent à la gare
À 3h moins le quart.

Vraiment, ça part
Très mal.

Sur le quai,
Son papa
Et sa Sonia
Attendaient

Et à côté,
Presque caché

1 petit garçon.
Rien qu’1 mais bon…

Depuis le temps qu’elle en rêvait !
Avoir un frère, un frère en vrai !

Celui-là s’appelait Tony,
Et ils ont tout de suite,
« Fait la paire »
Comme dit son père.

Ensemble ils ont fait des châteaux de sable
Ensemble ils ont ramassé des coquillages
Ensemble ils ont sauté dans les vagues

Et ils seraient bien embêtés
Si vous leur demandiez

Combien de tours avaient les châteaux.
Combien ils ont ramassé de seaux.
Combien de fois ils ont avalé de l’eau.

Juste ils peuvent vous assurer
Que 3 semaines c’est bien trop vite passé
Quand on arrête de compter.

B... comme Banque.

Une banque à la base, c'est un banc : on l'installe à la foire avec są petite balance, et on trafficote son or ou son argent. Le banquier s'enrichit et le banc devient comptoir, établissement, fond de retraite, etc. Et si le banquier fait faillite, on lui casse littéralement son banc : c'est la banqueroute, ”la banca rotta”, le banc cassé. Et point de parachute doré ou non à l'époque : le parachute est une invention du 18e siècle.


L'image originale est dans le coffre de Gwendoulash ^^

mardi 7 octobre 2008

Fashion fish ^^

Hervé et Victor font des essayages...


Si vous voulez bien les aider à choisir, vous pouvez voter chez Chicoumi. D'avance merci !

A... comme Au temps (ou Autant) pour moi.

Lorsque l'on souhaite corriger une erreur on dit ”Au temps pour moi”. Ce serait à l'origine un chef d'orchestre qui se tromperait de ”temps”, ou un chef militaire, chaque manœuvre étant partagée en temps (d'où l'expression ”En deux temps, trois mouvements”).

”Autant pour moi” s'utilise en revanche quand on demande la même chose...

D'où : Scène de bistrot, flonflons parisiens au loin, un garçon de café arrive, serviette au bras : Keske j'vous sert ? Client n°1 : un verre de moëlleux, merci. Client n°2 : autant pour moi (= pareil, le merci en moins)... Heu, non, au temps pour moi (= désolé mon gars, j'ai dit une connerie), un petit sec plutôt. Et l'on s'étonne que les garçons des bistrots parisiens soient si désagréables.


Merci Gwendoulash d'avoir mis en image ce petit moment de shadockerie ordinaire ^^

lundi 6 octobre 2008

dimanche 5 octobre 2008

Glup ou pas glup ?

Je viens à vous avec un nouveau petit projet pour lequel j'aimerais bien avoir vos avis si vous avez 5 minutes évidemment. Donc, la compère sera Mlle Chicoumi, et voici pour l'univers graphique :


Tiens, j'ai l'impression que les couleurs passent étrangement ce soir...

Enfin, pour le texte, ça donnerait ça :

C'est l'histoire d'un poisson
Ou plutôt de deux poissons
Qui un jour se rencontrent.

Leur coeur quand ils se voient
Fait badagloup, badagloup,
Ils ont les nageoires moites
Et même le front qui gouttent...

Pas de doute,
C'est un coup de foudre :
Tous les deux
Sont amoureux.

Ils hésitent un tout petit peu,
Puis se regardent droit dans les yeux :

Bonjour beauté,
Moi c'est Hervé.

Salut trésor,
Moi c'est Victor

« Hervé, Victor,
Ha ha ha
Il y a quelque chose
Qui ne va pas ! »

Rigole, le Dauphin,
Un gros malin,
Un peu crétin,
Qui justement passait dans le coin...

Quelque chose qui ne va pas...
Oui mais quoi ?

Ils s'assoient un instant
Pour réfléchir sérieusement...

Tiens, voilà Nanard (un bernard l'hermite)
Qui justement passait par là.

Dis-nous Nanard,
As-tu un avis ?
Demandent les deux amis.

Mais c'est évident, évident, évident
Ni l'un ni l'autre n'a d'appartement !!

Mais on s'en moque !
Répondent Hervé et Victor.

Hé bien vous avez tort :
Dans une maison trop petite,
L'amour devient tout riquiqui !

C'est évident, c'est évident, c'est évident !
Dit-il en se sauvant.

Non non !
Disent les deux poissons :
Ce quelque chose qui ne va pas,
Ca ne peut pas être ça !

Mais voilà Médusa
Qui justement passait par là.

Dis-nous Médusa,
As-tu un avis ?
Demandent les deux amis.

Mais mes chers petits l'amour, l'amour,
On s'aime un jour, on souffre toujours !

Mais on s'en moque !
Répondent Hervé et Victor.

Hé bien vous avez tort :
La passion, mes chers poissons,
Est un terrible poison...

Fuyez l'amour, l'amour, l'amour !
Et elle s'en va dans un froufrou.

Non non !
Disent les deux poissons :
Ce quelque chose qui ne va pas,
Ca ne peut pas être ça !

Mais voilà qu'ils voient Stella (l'étoile marine)
Qui justement passait par là.

Dis-nous Stella,
As-tu un avis ?
Demandent les deux amis.

Se déclarer, c'est très très mal,
Et ça va contre la morale.

Mais on s'en moque !
Répondent Hervé et Victor.

Hé bien vous avez tort,
On n'embrasse pas son copain,
On se regarde juste de loin.

Sinon c'est très mal, très très mal,
Dit-elle en grimpant sur son algue.

Non non !
Disent les deux poissons :
Ce quelque chose qui ne va pas,
Ca ne peut pas être ça !

Victor et Hervé
Voient alors arriver :

Miss Moule
Madame Poulpe
Le petit Bulot
Sir Maquereau
M. Requin,
Et ses copains,
La vieille Eponge,
Les Esapdons

Il y a bien quelqu'un,
Très loin,
Tout au fond,
Qui parle de deux zizis garçons...

Mais ils n'entendent plus ces avis :

Car les deux amis
Sont déjà partis
Vivre leur vie

Tous les deux
Très heureux.



Alors, alors ? Z'en pensez quoi ?

samedi 4 octobre 2008

L'ABCEFGHIJKLMNOPQRStop ou encore ?

Bijour bijour !

Ce n'est pas pour me faire prier mais j'aimerais bien évaluer mon lectorat en fait... parce qu'à part mes 3 ou 4 fidèles (Merci les filles ^^) je ne sais QUI lit effectivement ces chroniques. Bref :

Que ceux qui lisent l'ABC
lèvent le doigt !

Si j'ai disons une quinzaine de réponses, je poursuis, sinon je trouverai une autre formule, ou je m'accorderai une 1/2 h de sommeil en plus...

Merci merci :-)

vendredi 3 octobre 2008

Y... comme Yé-Yé





La musique yé-yé, c'est la musique où l'on dit « yeah yeah », c'est-à-dire « yes yes ». Cela paraît évident, mais essayez d'imaginer Oui-Oui en costume à strass, c'est une expérience...

... et merci Gwen de l'avoir mise en image ^^

jeudi 2 octobre 2008

X... comme US.

Au Moyen-âge les moines-scribes essayent de grappiller un peu d'espace (le parchemin coûte cher ) et un peu de temps (écrire à la main coûte du temps : un ouvrage à retranscrire pouvait monopoliser une vie entière !!). Ils inventent donc des astuces : l'écriture attachée par exemple (la caroline appelée ainsi en l'honneur de Charlemagne), mais aussi des abréviations comme le x qui remplace « us ». On écrit donc un cheveu, des chevex. Sauf que les scribes suivants, ayant le sentiment d'une faute, rétabliront le u... Créant deux types de pluriels et une nouvelle complication orthographique dans notre wonderlangue :-/

mercredi 1 octobre 2008

Tag ta gueule twa !

Merci Bidouille pour ce tag qui en plus d'être court, est court. Parce que j'aime bien les tags courts mwa... Ha tiens, un truc que j'aime ! Mais procédons dans l'ordre :

3 trucs qui m'ascagacent :

- Les gens qui prennent l'égoïsme pour un signe d'intelligence... C'est d'autant plus con qu'un jour ou l'autre, forcément, ça leur retombe sur le coin de la figure... C'est sûr et certain : Dieu, Marx, Confucius et Einstein l'ont dit ^^

- Rater ma mayonnaise (Surtout que je ne sais jamais POURQUOI ! Des fois ça arrive et puis voilà...)

- Que l'orthographe soit à ce point discriminante. Même une lettre de suicide, bourrée de fautes, ne serait pas prise avec le même sérieux. C'est nul et complètement infondé.

3 trucs que j'adore-d-amour :

- Mon amoureûx (Il faut dire qu'en plus d'être parfait, italien et informaticien, il fait de très beaux enfants et il a un goût exquis en matière de femme :-D )

- Les tags courts (J'allais pas le laisser passer celui-là !)

- Les arc-en-ciels et les montgolfières... Mais si c'est un peu la même chose.

3 copines qui vont s'y coller à leur tour :

- Carine B.
- Gwendoulash
- Ojni

Et hop, 3 fois 3 qui font 9, emballez c'est pesé ^^

W... comme W...

Le w est la dernière lettre de l'alphabet français. Si si. Ce n'est qu'en 1964 que Robert lui réserve une section pour elle toute seule. Avant, elle existait mais elle n'était employée que pour des mots étrangers et n'était pas sentie comme une lettre spécifique de notre alphabet. On casait donc les wagons à la fin des v...

Edit : Shame sur moi , et poils aux doigts ! J'ai oublié de préciser que l'illus est de la géniale Gwendoulash !! Mais je suis sûre que vous vous en doutiez ^^