samedi 31 mai 2008

Des images de Papy !

Aujourd'hui Bnito m'a envoyé une tite planche pour le projet "J'avais unPapy"... Comme je suis une fille sympa ^^, je fais partager :


Et puis j'en profite pour remettre le texte (peut-être mon préféré) :

J’avais un papy…


J’avais un papy.

Un jour, il est parti.

Depuis, j’ai un papy d’histoires, que maman me raconte le soir.

J’ai un papy très beau, avec mamie sur les photos.

J’ai un papy riant, dans le rire de tonton Jean.

J’ai un papy tout doux, noué au cou de mon doudou.

J’ai un papy de nuit qui chasse les monstres sous mon lit.

J’ai un papy nuage, quand je m’ennuie dans les voyages.

J’ai un papy de vent, qui me caresse de temps en temps.

Qui a dit que je n’avais plus de papy ?

J’ai un papy souvenir, qui ne pourra jamais mourir.

NB : Pour « J’ai un papy tout doux, noué au cou de mon doudou. », on devrait comprendre dans l’illustration que le foulard du Doudou est un mouchoir du Papy.

Et j'en profite aussi pour faire un peu de pub, Bnito participe en effet à l'Artbook 2 du Café Salé qui sortira en juillet :



Et j'en profite également pour... non, cette fois c'est fini ! Bonne nuit ;-)

vendredi 30 mai 2008

Projet BD, plutôt in nightmareland ;-)

C'est un projet de thriller psychologique que nous montons avec Baphéa. Il est pour l'instant intitulé "Pour ce que tu hais...". Voici le crayonné de la première case :


Et le pitch donnera ça :
Lui, il est beau, il est riche, il a chanté l'amour dans les plus grands opéras du monde, mais aujourd'hui, cloué sur un fauteuil roulant par un accident, il rumine sa rancœur dans une vieille bâtisse. Elle, elle est jeune, elle est belle, elle cherche encore sa place au soleil, et en attendant elle vit de ménages.
Un jour, Elle sonne chez Lui. L'histoire pourrait virer à l'idylle, si elle ne tournait au sordide… C'est que Monsieur est sadique, Mademoiselle est cynique, et que la nuit, de la cave, montent d'étranges cris.
On est assez loin du monde des petits nenfants... Quoi que ;-)

mardi 27 mai 2008

Être édité en un mois : projet "Coccinelle & Cie".

Gwenaëlle is back ! Alors hop, c'est parti pour le 3e projet.

Gwenaëlle m'ayant laissé une complète carte blanche, je suis allée fouiner sur sa page perso et j'ai particulièrement craqué sur ces bestioles qu'elle a réalisées pour des t.shirts :


Je lui ai donc préparé une histoire de bestioles, de plein de bestioles... La voici :
Le concept :

C’est un livre pour apprendre les couleurs.
Donc : 1 page = 1 animal = 1 couleur

Coccinelle > rouge
Abeille > jaune
Papillon > orange
Sauterelle > vert
Scarabée > violet
Libellule > bleu
Araignées > marron

L'histoire (V1) :

C’est l’histoire d’une petite coccinelle
Qui était très très contente d’elle…

En effet, elle ne trouvait rien de plus beau
Que la couleur du coquelicot.

Elle vivait dans un cerisier,
Et rêvait de devenir pompier.

Elle aurait pu être parfaitement heureuse,
Si sa copine n’avait été une vraie enquiquineuse.

Figurez-vous que cette folle,
Préférait les tournesols !

Elle fabriquait du miel doré,
Goût « jonquille » au printemps, goût « bouton d’or » l’été.

Un jour qu’elles se chamaillaient,
Un papillon vint à passer :

« Arrêtez donc ces disputes incessantes,
La solution est tellement évidente !

Préparez, avec du jaune et du rouge, un mélange,
Vous obtiendrez du merveilleux orange,

La couleur la plus exceptionnelle,
J’en parierais mes deux ailes ! »

Et voilà que la dispute se poursuivait à trois…
On décida donc d’aller au fond des bois,


Pour demander au vieux hibou,
Qui, c’est bien connu, sait toujours tout sur tout.

En chemin, ils croisèrent une sauterelle
Qui leur demanda d’où venait la querelle.

« Quoi ? Répondit-elle à la petite troupe.
C’est pour un débat aussi stupide que vous êtes sur la route !

Mais voyons, regardez autour de vous :
L’arbre, la colline, le brin d’herbe si doux,

Sans concurrence possible, c’est le vert le plus beau,
Nous en parlions justement ce matin avec monsieur crapaud…

- Avec monsieur crapaud ? Ha, ha ! En voilà un allié !
S’esclaffa un scarabée… Non, rien ne vaut le violet.

La prune délicate, le parfum des lilas,
Il n’existe rien de meilleur, croyez-moi...

- Mon dieu, mon dieu que vous êtes vulgaires !
L’interrompit une libellule qui voletait dans les airs.

La couleur la plus pure ne peut être que le bleu :
C’est la couleur des cieux, c’est la couleur des dieux. »

Ils étaient maintenant six à se disputer,
Et tous ensemble, ils résolurent d’aller,

Interroger le vieux hibou,
Puisque, c’est bien connu, il savait tout sur tout.

Ils furent bientôt surpris par la nuit,
Une nuit noire, sûrement pleine de chauves-souris !

À l’abris dans une caverne, chacun sortit son repas.
La coccinelle une fraise des bois,

Le scarabée une tarte aux myrtilles,
Et la sauterelle du jus d’ortie,

La libellule des beignets de pervenches
Et le papillon des bonbons à l’orange.

L’abeille quant à elle,
Avait toujours un peu de miel.

Mais bientôt, la sauterelle dit un mot de travers
Un beignet de pervenche vola dans les airs,

Qui vint s’écraser sur le nez du scarabée,
Et ce fut rapidement une bagarre généralisée.

Dans un coin, des araignées rigolaient,
Les six amis s’arrêtèrent vexés :

« Et pourquoi qu’elles se marrent,
Les bestioles pleines de pattes ?

Non mais regardez-les : elles sont… marron !
Marron yeux de cochons !

Marron caca boudin !
Marron couleur crétin…»

- Hum hum, fit en entrant le vieux hibou,
Celui-là même qui savait tout sur tout,

On m’a dit que vous me cherchiez ? »
Les six amis étaient un peu gênés…

Le hibou était entièrement marron.
« Et bien, j’attends… Quelle est votre question ?

- Heu… Monsieur le Hibou,
Vous qui savez tout sur tout,

On voulait vous demander :
Quelle est votre couleur préférée ?

- Ha ha ha ! Hi hi hi ! Hou hou hou,
Voilà une question qui me plaît beaucoup ! »

Vexés ils regardaient le hibou se tordre de rire
« Monsieur, on a dû nous mentir :

On vous dit le meilleur dans toutes les sciences…
-Mais je suis également aveugle de naissance !

Ha ha ha ! Hi hi hi ! Hé hé hé !
Ma couleur préférée !

Mais puisque vous êtes venus jusque chez nous,
Je vais vous faire une réponse de vieux griboux :

On aime ce qu’on apprend à aimer,
Il n’y a pas d’autre secret…

D’ailleurs je boirais bien en votre compagnie
Un petit verre de jus d’ortie,

Il paraît que c’est parfait
Avec de la fraise en purée.

Voili voilou, j'espère qu'elle plaira à Gwenaëlle... Au passage, je me rends compte que je n'ai pas encore de titre... Alors si l'un d'entre vous est inspiré, qu'il fasse partager ! Merci :-)

lundi 26 mai 2008

Être édité en un mois : projet "L'épouvantail".

En attendant des nouvelles de Gwenaëlle, je lance un nouveau projet avec Lydie Sabourin. C'est un peu de la triche cette fois puisque c'est un texte que j'ai écrit cet hiver... En fait, je l'avais mis de côté parce que je le trouvais un poil trop lyrico-mielleux. Mais il me semble que le style de Lydie a exactement le petit côté acide qu'il lui faut, celui qui sera capable de le décaper... Ça pourrait vraiment faire un chouette truc du coup.
Donc, let's go :

L’épouvantail

Le temps d’un été,
J’ai été blé doré.

Des mains m’ont moissonné : je suis devenu paille.
D’autres m’ont tressé : je fus épouvantail.

Épouvantail, quel drôle de métier !

Effrayer le petit moineau,
Éloigner le noir corbeau,
Faire fuir le merle rieur,
Chasser le rossignol chanteur.

Et surtout, surtout, rester planté,
À regarder les autres s’envoler.

Coupé !

samedi 24 mai 2008

Jamais 2 sans 3 ?

Si Ange est ok, j'embarque Lydie Sabourin dans l'aventure "Être édité en un mois" ! Je me croyais bien occupée, mais je n'ai pas su resister à sa patte graphique qui a, je trouve, beaucoup de caractère...


Histoire à suivre... dès ce soir si tout va bien ^^

jeudi 22 mai 2008

Le Chat d'Elsa V2

Bonjour-bonjour !

J'ai un peu retravaillé sur le texte pour Ezra. J'ai enlevé quelques répétitions et renforcé l'effet miroir entre les parents d'Elsa et ceux du chat. J'ai également coupé des phrases que je trouvais trop longues ou qui cafouillaient au niveau du rythme.

C'est mieux, non ?

Le Chat d’Elsa

Elsa est une toute petite fille,
Seule dans une grande maison vide.

Enfin ça, c’est ce que tout le monde croit…
Parce qu’en réalité, Elsa a un chat.

Ho, ce n’est pas un chat secret !
Quand il est arrivé, Elsa l’a annoncé.

Elle a dit : « Papa, maman,
Je vous présente Armand.

C’est un grand chat,
Mais ne vous inquiétez pas

Il est très propre, très gentil,
Et il rentre sur la lune toutes les nuits. »

Papa a dit « Quelle imagination extraordinaire…»
Maman a ajouté « Va pour un chat imaginaire

Comme animal domestique
C’est ce qu’on fait de plus pratique :

Pour les vacances, pas de souci,
Et aucun risque d’allergie. »

Du coup, voilà,
Depuis, Elsa a un chat.

Ensemble, ils se lèvent le matin.
Ensemble, ils jouent dans le jardin.
Ensemble, ils habillent les poupées.
Ensemble, ils vont se coucher.

Pourtant, c’est étrange,
Souvent ses parents,
Oublient sa présence.

Papa dit « Les chats imaginaires, ça n’existe pas ! »
Maman dit « Ho Elsa, ça suffit comme ça…

On en a marre
De tes histoires ! »


Mais pourtant,
C’est évident
Qu’Armand
Existe vraiment !

Sinon, qui aurait vidé le pot de confiture ?
Sinon, qui aurait découpé la couverture ?
Sinon, qui aurait décoré le livre de papa ?
Sinon, qui aurait laissé toutes ces traces de pas ?

Mais non, allez savoir pourquoi,
À chaque fois, ils accusent Elsa !
Remarquez, ça ne la dérange pas plus que ça…

Ensemble, ils sont tellement heureux,
Que ça vaut bien une punition ou deux.

Et puis, c’est un peu pareil pour lui,
Quand toutes les nuits,

Elsa l’accompagne sur la lune,
Pour jouer dans les dunes.

Papa chat dit « Les petites filles imaginaires, ça n’existe pas ! »
Maman chat dit « Ho Armand, ça suffit comme ça …

On en a marre
De tes histoires ! »

Alors pour se consoler,
Ils se font des tartines de confiture de lait,

Trempées dans du sirop d’étoile,
C’est excellent pour le moral.

mercredi 21 mai 2008

Des couleurs !

Ezra a emmené Elsa faire quelques essayages :

Perso, je craque pour les petits losanges et les bottes rouges ^^

mardi 20 mai 2008

Premiers croquis d'Elsa et de son chat !

Merci Ezra !


Un mot ici : Super ! Pour le reste, je vais commenter sur ton blog :-)

Deux chouettes news en direct du CHU !

1. Blabla perso
Sasha (mon héritier number one, 7 ans) commence sa rééducation et remarchera pour cet été !! Après 9 mois d'alitement forcé, ça booste !
D'ailleurs si vous connaissez une famille touchée par l'ostéochondrite primitive de la hanche, dites-lui de nous contacter : on a des tonnes d'optimisme à refourguer :-)

2. Blabla pro
Je suis passée voir l'annonce des résultats pour le prix Flaubert sur Caen. Le gagnant est Alain JEHAN avec sa jolie nouvelle "C'est à cause de Jules !". Et je suis bel et bien deuz (ex aequo) à deux voix près... C'est un poil rageant mais aussi super rassurant de se dire qu'on était pas trop à côté de la plaque ! Affaire à suivre l'année prochaine...


lundi 19 mai 2008

Être édité en un mois : Top départ !

A y est : il est minuit, on est le 20 mai ! Alors hop hop hop, on entre dans la danse ! Encore merci Ange pour ce super projet :-)

Donc, un rapide résumé résumant rapidement la façon dont les choses se sont passées de mon côté :

  • Le 16/05 : je prends connaissance du projet sur le forum de La Luciole (Je suis un peu longue à percuter... Alice tiens-toi au courant, mince !)
  • Le 16/05 toujours : j'écris un petit post sur ledit forum pour proposer mes services à des illustrateurs (Je réagis vite par contre ! Bravo moi.)
  • Le 16/05 plus tard : Gwenaëlle me contacte. On avait déjà échangé quelques mails : j'adore son style.
  • Le 17/05 au matin : Gwenaëlle me laisse carte blanche pour le récit. Je vais fouiller dans sa page perso > j'adore ses bébêtes > ce sera une histoire de bébêtes ! Je ne vous en dis pas plus pour l'instant parce que Gwenaëlle est absente jusqu'au 25/05... Autant donc se concentrer pour l'instant sur le 2nd projet...
  • Oui parce que le 17/05 fort tôt : Ezra me contacte également ! Ange est ok pour que j'écrive deux histoires, donc let's go... Même pas peur !
  • Le 18/05 : Ezra me fait part de ses envies de texte > Un chat tendanciellement caractériel et une petite fille à la Nara (un artiste japonais que j'adore, mon avatar est de lui ^^... Et puis j'en mets une autre au passage : )


  • Le 18/05 : j'écris l'histoire de Gwenaëlle (pour développer : je cherche l'idée pendant mon jogging, je la trouve sous la douche et je la tape (au clavier, évidemment) le soir avec un verre de rosé... ou deux... le troisième j'm'en souviens plus... Bref.
  • Le 19/05 : j'attaque l'histoire d'Ezra. Je la cherche en passant l'aspirateur. Je la trouve en étendant le linge et je la tape pendant la sieste de mon héritière IIIe du nom.
  • Et nous voilà le 20/05 ! Je vous livre donc l'histoire que j'ai écrite pour Ezra, mais gardez à l'esprit que c'est un 1er jet, hein, histoire de jouer le jeu du work in progress... J'attends vos remarques pour l'améliorer :
Le Chat d’Elsa

Elsa est une toute petite fille,
Seule dans une grande maison vide.

Enfin ça, c’est ce que tout le monde croit…
Parce qu’en réalité, Elsa a un chat.

Ho, ce n’est pas un chat secret !
Quand il est arrivé, Elsa l’a présenté.

Elle a dit : « Papa, maman,
Je vous présente Armand.

C’est un chat,
Mais ne vous inquiétez pas

Il est très propre, très gentil,
Et il retourne sur la lune toutes les nuits. »

Papa a dit « Ma fille, quelle imagination extraordinaire…»
Maman a dit « Je ne crois pas être allergique aux chats imaginaires. »

Et du coup, voilà,
Depuis, Elsa a un chat.

Ensemble, ils se lèvent le matin.
Ensemble, ils jouent dans le jardin.
Ensemble, ils habillent les poupées.
Ensemble, ils vont se coucher.

Pourtant, c’est étrange,
Souvent ses parents,
Oublient sa présence.

Papa dit « Mais les chats imaginaires, ça n’existe pas ! »
Et maman ajoute « Arrête ces histoires, ça suffit comme ça ! »

Mais bien sûr qu’Armand
Existe vraiment !

Sinon, qui aurait vidé le pot de confiture ?
Sinon, qui aurait découpé la couverture ?
Sinon, qui aurait décoré le livre de maths ?
Sinon, qui aurait fait toutes ces traces de pattes ?

Mais Elsa,
Ça ne la dérange pas

D’être accusée ainsi
À la place de son ami…

Ensemble, ils sont tellement heureux,
Que ça vaut bien une punition ou deux.

Et puis, c’est pareil pour lui,
Quand toutes les nuits,

Elsa l’accompagne sur la lune,
Pour courir ensemble dans les dunes.

Papa chat dit: « Arrête tes histoires, c’est n’importe quoi. »
Et maman chat ajoute : « Les petites filles imaginaires, ça n’existe pas. »

Alors pour se consoler,
Ils se font des tartines de confiture de lait,

Trempées dans du sirop d’étoile,
C’est excellent pour le moral.


Edit : Mais pourquoi il dit que j'ai posté lundi 19 à 15h et des couettes ?? C'est même pas vrai-heu ! J'avais exprès attendu minuit :'-(

Bon, il va falloir que j'apprenne à régler l'heure de mon blog. V'la aut'chose. Moi qui ai déjà du mal à comprendre ma montre... Rigolez pas, c'est une Casio, c'est vachement compliqué ces petites bêtes là ! Pour vous dire, c'est de la même famille que les calculatrices de notre enfance, alors...

dimanche 18 mai 2008

Le projet "Papy"...

Pour ce soir, je vous présente un projet qui me tient tout particulièrement à coeur :

J’avais un papy…

J’avais un papy.

Un jour, il est parti.

Depuis, j’ai un papy d’histoires, que maman me raconte le soir.

J’ai un papy très beau, avec mamie sur les photos.

J’ai un papy riant, dans le rire de tonton Jean.

J’ai un papy tout doux, noué au cou de mon doudou.

J’ai un papy de nuit qui chasse les monstres sous mon lit.

J’ai un papy nuage, quand je m’ennuie dans les voyages.

J’ai un papy de vent, qui me caresse de temps en temps.

Qui a dit que je n’avais plus de papy ?

J’ai un papy souvenir, qui ne pourra jamais mourir.

NB : Pour « J’ai un papy tout doux, noué au cou de mon doudou. », on devrait comprendre dans l’illustration que le foulard du Doudou est un mouchoir du Papy.

Dès que j'ai l'autorisation de l'illustrateur avec qui je bosse, je vous mets quelques images...

Opération 1 album en 1 mois !

Pendant un mois Ange Andrianavalona va créer un album jeunesse et décrire sur ArtisteZen.fr, chacune des étapes qu’il suivra.
Le but étant de prouver qu’il est possible de créer un album en partant de rien dans un laps de temps réduit, de partager certains techniques pour travailler de manière efficace, et surtout : comment entrer un contact avec un éditeur et maximiser les chances d’avoir des retours rapides et positifs.
Je participe aussi!

jeudi 15 mai 2008

Un tit film et dodo !

Une petite animation d'un artiste italien.

Il faut cliquer là > Blu

Bonne nuit les nenfants :-)

Zébulon, c'est parti !

Ce sera donc bien Amandine qui va donner vie au petit Zébulon !

Je suis super ravie car c'est exactement le genre de graphisme que j'imaginais pour cet album-là... En hors-d'oeuvre, je vous mets une image de son univers en noir et blanc que je trouve d'une grande force :

Il ne manque plus que la tache rouge du ballon :-)

Et surtout : un gros merci à tous pour vos propositions, Zébulon part dans la vie drôlement chanceux... Merci !

mercredi 14 mai 2008

Dada n'est pas loin...

Un petit message histoire de mettre le lien vers le blog du projet Dada , la BD policière sur laquelle je travaille avec Kaméa et Axelis.

Et puis vous ne serez pas dépaysés : c'est le même papier peint ;-)

C'est ici : http://dada-affair.blogspot.com/

À bientôt !

Un illustrateur pour Zébulon ?

Amis dessineux, je vous propose un petit texte, qui pourrait peut-être servir pour le concours du Puy de Dôme...

J'imaginais l'illustration en noir et blanc, avec juste un élément rouge que l'enfant-lecteur suit en même temps que le petit héros. J'aurais bien vu un effet "gravure", je suis également fan des techniques mixtes, collages, etc. Bref, je vous laisse lire :

Le ballon de Zébulon

Zébulon a un ballon,
Tout doux, tout rond,
Un ballon un peu doudou,
Qu’il emmène toujours partout.

Mais le ballon s’est envolé un soir,
Laissant Zébulon tout seul dans le noir.

Perdu dans la nuit,
Zébulon se sent petit, petit.
Et puis… Derrière lui…
Il y a un bruit !

La suite plus tard ;-)

Allez, champagne !

Mais non, rangez vos verres bande d'assoiffés ! C'est juste histoire de baptiser mon petit Mac avant de le lancer dans l'immensité de la blogosphère... Allez hop, pas de sentimentalisme, c'est parti !

À tout bientôt pour le récit de ma passionnantissime vie.

Ha ha. On va bien rigoler.

Si si, promis.